/lifestyle/books
Navigation

L’humour au rendez-vous

L’humour au rendez-vous
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Pour terminer l’année avec un sourire grand comme ça, le nouveau Jonas Jonasson fera des merveilles.

Fidèle à lui-même, l’auteur du Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire a trempé sa plume dans une encre vraiment très sympathique pour écrire Douce, douce vengeance, son cinquième roman traduit en français. Et tel que le titre l’indique, il sera effectivement question de revanche. Mais avant d’en arriver là, il faudra d’abord prendre le temps de rencontrer les principaux acteurs de l’histoire qui, bien sûr, ne manqueront pas de piquant.  

Au tout début, on effectuera ainsi une courte escale dans un village reculé de la savane africaine où l’électricité a été interdite à tout jamais pour des raisons fantasques à souhait. C’est là qu’habite Ole Mbatian le Jeune, un homme-médecine dont le seul malheur est d’avoir deux épouses qui ne lui ont donné que des filles. 

Quant aux autres personnages, ils vivent tous à plus de 10 000 km de là. Alors cap sur la Suède !

Se méfier des eaux calmes

Victor Svensson est l’incarnation parfaite du type qu’il vaut mieux éviter. Cupide, ignare, égoïste et totalement dénué de scrupules, il rêve de pouvoir un jour donner corps à ses malheureuses idées ultranationalistes. Sa stratégie ? Y aller par étape. Autrement dit, épouser la fille du propriétaire de la galerie d’art où il travaille, se débarrasser du fils qu’il a eu avec une prostituée et ensuite se débarrasser aussi de sa nouvelle épouse afin d’empocher le pactole. C’est là que le besoin de vengeance se glissera dans l’intrigue, car le fils illégitime et l’ex-épouse ne tarderont pas à réclamer justice !

Une histoire rocambolesque pleine d’humour qui saura dérider un grand nombre de lecteurs.

À lire aussi cette semaine   

L’été sans retour

L’humour au rendez-vous
Photo courtoisie

À Ravina, un petit village de la région de Basilicate, dans le sud de l’Italie, tout le monde se connaît. Alors quand une adolescente de 15 ans s’évaporera dans la nature par un beau dimanche de juin, la vie de chacun sera bouleversée. À cause du cirque médiatique qui ne tardera pas à se mettre en place, oui, mais aussi à cause des doutes qui s’installeront dans les esprits. 

Un excellent roman.  


Le prix de la vengeance

L’humour au rendez-vous
Photo courtoisie

Les six nouvelles réunies dans ce recueil valent largement le détour, Don Winslow parvenant à nous surprendre six fois plutôt qu’une. Mais c’est quand même avec la première qu’il frappe le plus fort. Lorsqu’une répartitrice d’appels d’urgence pour le 911 apprendra que l’un de ses fils a été tué par un narcotrafiquant, elle demandera en effet à son second fils de tout mettre en œuvre pour le venger. 

Glaçant. 


La méthode RESET

L’humour au rendez-vous
Photo courtoisie

Ce soir, des milliers de Québécois prendront toutes sortes de bonnes résolutions, comme perdre du poids, manger plus sainement et faire davantage d’activité physique. D’où l’intérêt de ce livre qui propose quatre semaines de menus et d’entraînements tout en accordant une grande place à l’aspect psychologique afin de nous aider à mieux définir nos objectifs et à rester motivé le plus longtemps possible. 

Un incontournable pour commencer la nouvelle année du bon pied. 


Nouveaux départs

L’humour au rendez-vous
Photo courtoisie

Il n’est jamais trop tard pour changer. Cet ouvrage se charge d’ailleurs de nous le rappeler avec les témoignages de 19 personnes qui ont eu le courage de passer à autre chose. Apprendre à lire, arrêter complètement de consommer drogue et alcool, tout laisser pour aller vivre ailleurs, tirer un trait sur la viande, abandonner la scène politique... 

Des récits inspirants qui montrent noir sur blanc qu’il n’y a pas grand-chose d’impossible lorsqu’on veut vraiment.

Frissons garantis   

Sans passer par la case départ

L’humour au rendez-vous
Photo courtoisie

Liv, Max, Martina et Anton, qui se connaissent depuis leur plus tendre enfance, ont une fois de plus décidé de célébrer ensemble le réveillon du Nouvel An. Après tout, ils ne se sentent vraiment bien qu’entre eux. 

En tout début de soirée, ils se réuniront donc chez Max, qui vit dans l’une des plus somptueuses demeures du chic quartier de Skurusundet, dans l’archipel de Stockholm. L’avantage, si c’en est un, c’est qu’ils pourront ainsi observer en douce leurs riches parents, qui fêtent sans retenue dans la maison voisine, soit là où habite Anton.

De très vilains secrets

Même si ce n’est pas l’alcool qui manque, les quatre jeunes finiront par trouver le temps long en attendant l’arrivée du service de traiteur prévue vers 21 h. Alors pour tromper l’ennui, ils auront l’idée de se mettre à jouer au Monopoly. Mais en corsant un peu les règles : si le jeton d’un joueur tombe sur une rue qui appartient déjà à quelqu’un d’autre, le joueur devra choisir entre action et vérité. 

Le hic, c’est que malgré les apparences, aucun des membres de ce quatuor n’est heureux. Et plus la partie avancera, plus on sera horrifié d’en découvrir les raisons, Camilla Läckberg n’ayant reculé devant rien pour nous captiver jusqu’à la toute dernière ligne.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.