/sports/hockey/canadien
Navigation

Un jour de l’An qui s’annonce peu agréable pour le CH

Coup d'oeil sur cet article

Déjà décimé par la COVID-19 et bien d’autres problèmes, le Canadien de Montréal pourrait l’être samedi après-midi par les Panthers de la Floride, qui viennent de transmettre un message percutant aux champions en titre de la Coupe Stanley.

• À lire aussi: Une situation absurde pour le Canadien

Les hommes de l’entraîneur-chef intérimaire Andrew Brunette ont écrasé le Lightning de Tampa Bay 9 à 3, jeudi. Conséquemment, ils ont empoché un 16e gain en 19 parties à domicile cette saison et affirmer que la tâche qui attend le Tricolore en fin de semaine serait un euphémisme. Pendant qu’à peu près tous les vétérans du club se trouvent sur la touche - Brendan Gallagher et Jonathan Drouin devant à leur tour composer avec des pépins physiques -, chez les Panthers, tous fonctionnent à plein régime. 

À son deuxième affrontement suivant une absence reliée à la COVID-19, Jonathan Huberdeau s’est payé une soirée de cinq points aux dépens des «Bolts». Anthony Duclair a marqué trois fois à ses deux dernières rencontres. Devant le filet, Sergei Bobrovsky a perdu seulement trois fois en temps réglementaire depuis le début de la campagne et affiche un taux d’efficacité de ,917.

Rien ne laisse présager une baisse de régime face au Canadien, même si celui-ci pourrait compter sur quelques partisans québécois dans les gradins du BB&T Center.

«Nous aimons toujours avoir la foule derrière nous. Ce fut irréel toute la saison, nous adorons jouer ici, a commenté Huberdeau au site officiel de l’équipe. Peu importe, nous gagnons et c’est plaisant. Nous voulons seulement continuer ainsi. [...] Nous avons de la profondeur et nous sommes tous en santé. Ça paraît.»

À propos de ses performances individuelles, il n’en a pas à rougir, surtout avec 27 aides à son actif, le deuxième plus haut total de la Ligue nationale (LNH).

«Ma vision a tout le temps été ma force durant ma carrière. Évidemment, vous devenez meilleur à chaque saison. J’essaie de travailler cet aspect et ma préparation avant les rencontres. Je ne suis pas le joueur le plus rapide, mais je crois bien utiliser ma boîte à outils, qui comprend ma vision et mes habiletés de passeur», a-t-il souligné.

Duclair en hausse

Chez les Québécois connaissant de bons moments dans la LNH, il y a Duclair, qui avait inscrit le filet décisif dans une victoire de 4 à 3 aux dépens des Rangers de New York, mercredi. Ses coéquipiers semblent apprécier son talent qui se traduit par 21 points en 23 matchs cette année.

«Il est incroyable, a dit Aleksander Barkov. C’est un très, très bon hockeyeur. Il est un bon gars et sur la patinoire, il accomplit de belles choses. Il est toujours dangereux et se démarque constamment pour marquer un but, filer en échappée et effectuer des jeux intéressants. Je suis vraiment heureux pour lui et content de l’avoir de notre côté.»

Un autre joueur du Canadien soumis au protocole de la LNH sur la COVID-19  

Photo Martin Chevalier

Le portrait «covidien» dans les effectifs du Canadien de Montréal ne s’est pas amélioré vendredi, car l’équipe a inscrit le nom de l’attaquant Brandon Baddock sur la liste des joueurs non disponibles en raison du coronavirus.

Ayant participé au match de la veille contre les Hurricanes de la Caroline, son premier en carrière dans la Ligue nationale, Baddock s’ajoute ainsi à un fort contingent de hockeyeurs de la formation montréalaise qui ont éprouvé des ennuis avec le fléau. Au nombre d’entre eux, il y a les gardiens Jake Allen et Cayden Primeau, tout comme les attaquants Laurent Dauphin, Mike Hoffman, Artturi Lehkonen et Tyler Toffoli. Les défenseurs Ben Chiarot, Joel Edmundson, Jeff Petry et Chris Wideman ont aussi été touchés.

Le Tricolore doit visiter les Panthers de la Floride samedi après-midi. Il a prévu une séance d’entraînement à Sunrise plus tard en journée, vendredi.

Le vétéran Brendan Gallagher a déclaré forfait pour l’exercice du jour, lui qui avait été incapable de terminer la partie de jeudi à cause d’une blessure au bas du corps. Pour sa part, Jonathan Drouin a patiné sur la glace de BB&T Center après qu'un virus l'eut empêché de jouer à Raleigh.

À VOIR AUSSI    

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.