/sports/hockey
Navigation

Canucks : Jim Rutherford ne se laisse pas berner

Canucks : Jim Rutherford ne se laisse pas berner
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les Canucks de Vancouver ont retrouvé la recette de la victoire depuis le chamboulement au sein du département hockey, mais le nouveau président aux opérations hockey, Jim Rutherford, n’est pas dupe.

Si le nouveau venu priorise actuellement la recherche d’un directeur général parmi toutes les tâches auxquelles il doit s’atteler, il prend malgré tout le temps de bien analyser la formation actuelle. 

Ainsi, il a ciblé quelques éléments problématiques, à commencer par la contribution des deux derniers trios. Juho Lammikko (trois points en 27 matchs), Jason Dickinson (quatre points en 31 matchs), Alex Chiasson (six points en 28 matchs) et Tyler Motte (quatre points en 19 matchs), notamment, peinent en effet à s’inscrire régulièrement à la feuille de pointage.

«Nous devons obtenir une production offensive de nos six derniers attaquants, a statué Rutherford lors d’un entretien avec Postmedia, vendredi. Je pense que ces gars jouent bien. Je ne vais pas dire qu'ils n'y travaillent pas. Mais on ne peut pas compter sur quatre ou cinq joueurs tous les soirs pour marquer.»

Difficile

Avec la résurgence de la COVID-19, il pourrait toutefois être difficile d’effectuer des transactions. Les équipes pourraient préférer la prudence compte tenu des protocoles qui déciment les rangs lorsqu’il y a des éclosions.

«Ces gars-là pourront peut-être se reprendre et commencer à contribuer. Et s'ils ne le peuvent pas, alors nous devons envisager des changements, a prévenu Rutherford. Et les changer ne sera pas facile. Ce ne sera pas facile en milieu de saison. Surtout avec ce à quoi toutes les équipes sont confrontées, avec la COVID-19. Je soupçonne que faire des transactions à ce stade devient probablement un peu plus difficile.»

Pas de reconstruction

Malgré tout, pas question de paniquer. Aux yeux de Rutherford, la reconstruction ne sera pas nécessaire. Mais il n’est pas question de plonger dans le vide et d’y aller le tout pour le tout. Du moins, pas pour l’instant.

«Je ne pense pas qu’une reconstruction est nécessaire, a indiqué Rutherford. Mais il est certain qu’il doit y avoir une transition pour devenir une équipe plus forte afin d’être régulièrement dans les séries éliminatoires.»

«Notre façon de faire à l’avenir sera de ne pas échanger de choix élevés au repêchage. Chaque fois que nous conclurons un accord, ce sera pour des joueurs plus jeunes. Nous essaierons de rendre cette équipe plus forte lors des deux prochaines années pour qu’elle devienne une équipe régulière des séries.»

Au cœur d’une séquence de huit matchs avec au moins un point (7-0-1), les Canucks étaient à deux points d’une place au sein du portrait des éliminatoires avant les matchs prévus dimanche dans la Ligue nationale.

  • À VOIR AUSSI

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.