/finance/business
Navigation

Cinq têtes valent mieux qu’une

Les petits-enfants du fondateur de la chaîne Pizza Salvatoré mettent le cap sur l’avenir

Pizza Salvatoré
Photo courtoisie Guillaume, Élisabeth, Sébastien, Katarina et Frédéric Abbatiello dirigent aujourd’hui l’entreprise fondée par leur grand-père en 1964.

Coup d'oeil sur cet article

Pizza Salvatoré planifie une croissance à toute allure avec l’ouverture de plus de 60 restaurants au Québec et en Ontario dans les deux prochaines années. Ils s’ajouteront à la quarantaine de pizzerias que la chaîne exploite déjà.

• À lire aussi: Que nous réserve 2022: d'importants projets aboutiront enfin

L’entreprise familiale a amorcé sa poussée expansionniste en 2020 ; une poussée que même la pandémie n’a pas ralentie. Au printemps 2021, elle s’est donné comme objectif d’ouvrir deux nouveaux restaurants par mois.

«En un peu plus d’un an, on a plus que doublé le nombre de nos établissements, qui sont passés de 15 à 38, affirme Élisabeth Abbatiello, vice-présidente aux communications et au rayonnement chez Pizza Salvatoré. Et ce n’est pas fini.»

Avec sa sœur et ses trois frères, elle a pris la relève de son père, Guillaume, qui a passé le flambeau à ses cinq enfants en janvier 2019. La troisième génération est donc aux commandes de l’entreprise fondée par le grand-père Salvatoré Abbatiello en 1964.

«Mon père a fait croître l’entreprise en ouvrant quelques franchises. Quand nous, les enfants, on a pris la direction, on a décidé d’accélérer cette croissance en privilégiant toutefois l’ouverture de restaurants corporatifs», souligne Élisabeth Abbatiello, qui, comme ses frères et sa sœur, a commencé à travailler dans les cuisines des pizzerias dès son adolescence. Il allait donc de soi qu’ils poursuivent l’œuvre de leurs prédécesseurs.

Comment s’est organisée cette direction à cinq têtes? 

«Chacun est responsable d’un département. Le choix s’est fait naturellement parce que l’on connaissait nos forces et nos intérêts. On est chanceux, on s’entend tous très bien. Étant d’origine italienne, pour nous, la famille est très importante », explique-t-elle.

Pour la nouvelle équipe de dirigeants, les résultats sont au rendez-vous. Dans la dernière année, l’entreprise a plus que doublé son chiffre d’affaires global.

Cap sur les autres provinces

Au cours des prochains mois, Pizza Salvatoré prévoit d’ouvrir ses premières succursales à l’extérieur des frontières du Québec. Elle est actuellement en pourparlers pour la signature d’un bail à Sudbury, en Ontario, et au printemps, elle ouvrira un restaurant en banlieue de Saint-Jean au Nouveau-Brunswick. 

La bannière poursuit en même temps son expansion au Québec, étant actuellement présente dans la plupart des régions, entre Gatineau et Rivière-du-Loup.

«Chaque nouvelle succursale nécessite un investissement allant de 350 000 $ à 400 000 $, précise Élisabeth Abbatiello. Pour notre exercice financier 2020-2021, nous avons déjà un peu plus de 10 M$ d’engagés pour l’ouverture de 26 nouveaux restaurants.»

Le fait que le secteur de la restauration a été secoué depuis le début de la pandémie n’arrête pas les Abbatiello. 

«On s’implante sans trop analyser la compétition. Peu importe le marché, il y a toujours des pizzerias de quartier ou la présence de bannières nationales. Notre priorité n’est pas tant le nombre de restaurants, mais le potentiel de volumes de ventes par unité. Ce qui compte, c’est d’avoir des établissements en bonne santé financière.»

Pour cela, les dirigeants misent sur la réputation de leurs pizzas et de leurs fameuses poutines, qui représentent environ 50 % des commandes de la chaîne. 

«On est dans le top 10 des meilleures poutines, selon Salut Bonjour», souligne-t-elle fièrement.

Fiers de rester au Québec

Selon Élisabeth Abbatiello, en plus des produits, un autre élément joue un rôle important dans le succès de la chaîne, soit la qualité du service. 

«L’expérience client est très importante pour nous. Nos équipiers sont formés à nos pratiques, ce qui contribue à fidéliser la clientèle.»

La copropriétaire ne s’en cache pas, leur entreprise est convoitée. 

«On a souvent été approchés par de grandes chaînes nationales, mais on ne veut pas vendre l’entreprise. On se fait une fierté de rester québécois.» 

Pizza Salvatoré  

  • Date de fondation : 1964 
  • Activités : chaîne de restauration rapide 
  • Actionnaires : Élisabeth, Katarina, Guillaume, Sébastien et Frédéric Abbatiello 
  • Nombre d’employés : 1500 

À VOIR AUSSI

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.