/news/coronavirus
Navigation

La stratégie française est d’emmerder les non-vaccinés

FRANCE-POLITICS-MACRON
Photo AFP Emmanuel Macron. Président de la France

Coup d'oeil sur cet article

Le président de la France souhaite « emmerder » les non-vaccinés jusqu’au bout, au moment où des pays européens de même que les États-Unis ont battu mardi des records de nouvelles infections de COVID-19.

• À lire aussi: Ne pas soigner un non-vacciné, est-ce légal?

• À lire aussi: Passeport vaccinal obligatoire pour entrer à la SAQ et à la SQDC

• À lire aussi: «J’ai été dans le coma pendant 65 jours»: une survivante de la COVID raconte son histoire

« Les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire jusqu’au bout. C’est ça, la stratégie », a lancé le président Emmanuel Macron lors d’une entrevue avec le journal Le Parisien.

Pour ce faire, il compte limiter pour eux, « autant que possible, l’accès aux activités de la vie sociale ». Un projet de loi sur le passeport vaccinal donne présentement lieu à un débat houleux à l’Assemblée nationale française.

Dans ce pays, le nombre de contaminations donne le « vertige », a confié le ministre de la Santé, Olivier Véran. Mardi précisément, 271 686 nouveaux cas ont été enregistrés en 24 heures, selon les chiffres de Santé publique France. Et les effets sur l’hôpital se font sentir avec 2881 admissions dans la journée. 

  • Écoutez la chronique de Christian Rioux, correspondant à Paris pour le quotidien Le Devoir au micro de Richard Martineau sur QUB radio :  

Vivre avec le virus

Au Royaume-Uni, le premier ministre Boris Johnson a refusé, hier, de durcir les mesures sanitaires malgré plus de 200 000 cas dans la journée. 

« Nous avons une chance de survivre à cette vague Omicron sans fermer notre pays une fois de plus, a-t-il expliqué en conférence de presse. Nous pouvons trouver un moyen de vivre avec ce virus ».

Pourtant, la pression est grande sur le système de santé britannique alors qu’on dénombre 2000 nouvelles admissions mardi seulement. Au moins six centres hospitaliers ont déclaré que la situation risquait d’affecter des soins prioritaires. Comme au Québec, le manque de personnel dans les hôpitaux est critique.

Avec plus d’un million de nouveaux cas en 24 heures, les États-Unis ont de leur côté fracassé un record mondial, indiquent les données publiées lundi par l’Université Johns Hopkins.

  • Écoutez la chronique de l’humoriste Léa Stréliski sur QUB radio

Un nouveau variant surveillé

Pendant qu’Omicron se propage comme une traînée de poudre sur la planète, la France a récemment détecté un nouveau variant qui proviendrait du Cameroun, en Afrique. Il a été classé parmi ceux « sous surveillance » par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

« Il faut continuer de vacciner en masse les pays en développement [...], car plus un virus se réplique, plus il a des chances d’introduire des mutations dans son code génétique », a dit le médecin québécois Mathieu Nadeau-Vallée dans un vidéo publié sur Twitter à propos de ce nouveau variant, connu sous le nom B.1.640.2.

– Avec l’Agence France-Presse

À voir aussi...