/news/coronavirus
Navigation

COVID-19: le Québec recevra 30 millions de tests rapides en janvier

Les trousses envoyées par Ottawa aideront au dépistage

Coup d'oeil sur cet article

Les Québécois auront droit à une boîte d’autotests par mois, alors que les tests PCR réalisés en clinique de dépistage sont désormais réservés à une clientèle prioritaire.

• À lire aussi: De nouveaux autotests bientôt disponibles dans les pharmacies

• À lire aussi: Les hospitalisations font passer le délestage au niveau supérieur

• À lire aussi: Près de 40 nouveaux décès au Québec, les hospitalisations poursuivent leur hausse  

  • Écoutez l'entrevue avec Benoît Morin, président de l'Association québécoise des pharmaciens propriétaires, sur QUB radio:    

Ottawa enverra 140 millions de tests rapides aux provinces et territoires au cours du mois de janvier. Ces tests seront distribués en fonction de leur poids démographique.

Des centaines de Montréalais avaient fait la file devant cette pharmacie de la rue Wellington, le 20 décembre, dans l’espoir d’obtenir une trousse de tests rapides.
Photo d'archives, Hugo Duchaine
Des centaines de Montréalais avaient fait la file devant cette pharmacie de la rue Wellington, le 20 décembre, dans l’espoir d’obtenir une trousse de tests rapides.

Le Québec devrait ainsi en recevoir aux alentours de 30 millions, soit environ un test par personne par semaine, a fait savoir hier le ministre fédéral de la Santé, Jean-Yves Duclos.       

  • Écoutez la chronique de Philippe-Vincent Foisy avec Benoit Dutrizac sur QUB radio:   

Une bonne nouvelle pour les nombreux citoyens qui ont été incapables de s’en procurer jusqu’à maintenant. 

Une boîte d’autotests
Photo d'archives, Stevens LeBlanc
Une boîte d’autotests

Stratégie de dépistage maintenue

Mais l’arrivée massive de tests rapides contre la COVID-19 en provenance d’Ottawa ne change rien à la nouvelle stratégie de dépistage adoptée par le gouvernement Legault.

Les citoyens de 14 ans et plus auront accès gratuitement en pharmacie à une trousse d’autotests contenant cinq tests rapides par période de 30 jours, précise le décret adopté par Québec. 

« Ceci ne change pas notre stratégie de dépistage annoncée [mardi], ni la distribution de tests rapides amorcée au cours des dernières semaines », a réagi la porte-parole du ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé.

Les autorités de Santé publique ont changé leur approche en raison du taux de contagion hautement élevé du virus et son variant Omicron.

Dans le but de désengorger le système, les tests PCR sont désormais disponibles seulement pour une partie de la population, comme les travailleurs de la santé et les patients des hôpitaux.

Tests PCR pour les profs

À compter du 15 janvier, les enseignants et le personnel des écoles primaires et secondaires seront également sur la courte liste des gens admissibles aux tests PCR dans les cliniques de dépistage, a annoncé hier le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge.

Notons qu’une trousse de cinq tests rapides avait été distribuée aux parents des enfants qui fréquentent une garderie, de même qu’aux élèves du primaire avant les Fêtes.

Pas moins de 3,6 millions de tests rapides seront distribués aux écoliers à leur retour en classe, même chose en février. 

À VOIR AUSSI            

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.