/news/coronavirus
Navigation

La fumeuse du vol festif de Sunwing est une future pilote d’avion

Influenceurs - Party - Avion
Instagram Le visage de Vanessa Sicotte en train de fumer une cigarette électronique dans un avion de Sunwing le 30 décembre dernier. À droite, la jeune femme en train de piloter un avion à l’école de Lachute Aviation où elle étudie. CRÉDIT: Instagram / Captures d’écran

Coup d'oeil sur cet article

La Québécoise qui a fait les manchettes à l’international avec une photo d’elle où elle fume illégalement une cigarette électronique à bord d’un avion de Sunwing étudie pour devenir une pilote, ce qui soulève l’indignation de son milieu.  

• À lire aussi: Vol de retour annulé pour les influenceurs québécois sur le party

• À lire aussi: [EN IMAGES] Des influenceurs d’ici dans un sérieux pétrin pour un party en avion

• À lire aussi: Influenceurs en l’air: «Une gang de sans-dessein», selon Justin Trudeau

• À lire aussi: Influenceurs: Air Transat et Air Canada refusent de les ramener au pays

Le 30 décembre dernier, Vanessa Sicotte, aka Vanessa Cosi sur les réseaux sociaux, s’est envolée à bord d’un avion nolisé de Sunwing vers le Mexique avec une centaine de Québécois. Ces derniers ont causé un tollé dans les journaux au Québec et même à l’international depuis mardi.

Dans une vidéo maintenant supprimée sur Instagram, Mme Sicotte se déhanche au rythme de la musique durant un party improvisé dans l’avion de Sunwing. La jeune femme porte des verres fumés pour rester incognito et fume illégalement une cigarette électronique.

Le visage de Vanessa Sicotte en train de fumer une cigarette électronique dans un avion de Sunwing le 30 décembre dernier
Instagram
Le visage de Vanessa Sicotte en train de fumer une cigarette électronique dans un avion de Sunwing le 30 décembre dernier

Mais plusieurs pilotes québécois ont reconnu son visage et ont aussitôt contacté le Journal pour la dénoncer. 

  • Écoutez la chroniqueuse Anaïs Guertin-Lacroix avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

«C’est un scandale dans notre petit milieu. On a tout de suite vu que c’était elle. Elle nuit à notre réputation. On a la vie de plusieurs personnes entre les mains et on doit garder la confiance du public», tonne un pilote, qui préfère rester anonyme pour ne pas être associé à Vanessa Sicotte. 

Les images de la future pilote et des autres fêtards ont été publiées cette semaine dans des articles du Daily Mail UK, du New York Post et même de TMZ. 

Le visage de Vanessa Sicotte en train de fumer une cigarette électronique dans un avion de Sunwing a fait les manchettes du Daily Mail UK, du New York Post et de TMZ. Captures d'écran / TMZ
Capture d'écran / TMZ
Le visage de Vanessa Sicotte en train de fumer une cigarette électronique dans un avion de Sunwing a fait les manchettes du Daily Mail UK, du New York Post et de TMZ. Captures d'écran / TMZ

Le visage de Vanessa Sicotte en train de fumer une cigarette électronique dans un avion de Sunwing a fait les manchettes du Daily Mail UK, du New York Post et de TMZ. Crédit: Captures d'écran / NY POST
Captures d'écran / NY POST
Le visage de Vanessa Sicotte en train de fumer une cigarette électronique dans un avion de Sunwing a fait les manchettes du Daily Mail UK, du New York Post et de TMZ. Crédit: Captures d'écran / NY POST
  • Écoutez le résumé de Philippe-Vincent Foisy et Maude Boutet sur QUB radio:  

Bientôt renvoyée?

Selon nos informations, Vanessa Sicotte suivait une formation de pilotage à l’école de Lachute Aviation. Elle serait en fin de parcours pour devenir une pilote professionnelle.  

La jeune femme en train de piloter un avion à l’école de Lachute Aviation où elle étudie.
Instagram
La jeune femme en train de piloter un avion à l’école de Lachute Aviation où elle étudie.

«Oui, elle étudiait ici, mais on ne sait pas si elle va revenir. Ça va dépendre à son retour au Québec si elle continue la formation ou non. Nous n’avons toujours pas pris de décision pour le moment», confirme François Vrana, directeur de Lachute Aviation. 

Comment réagit-il en voyant une de ces élèves en train de vapoter en plein vol? M. Vrana a refusé de commenter. «Sans parler de son cas précis, un pilote qui brise la loi fédérale comme l’interdiction de fumer en avion risque de sérieuses sanctions», admet-il.

Par ailleurs, une deuxième passagère occupant un poste de pilote professionnel était dans le vol de Sunwing qui a dérapé. Il s’agit d’Isabelle Labrecque, qui participait à l’émission l'île de l'amour. Celle-ci possèderait une certification de Transports Canada comme pilote.

Influenceurs - Party - Avion
Instagram

Isabelle Labrecque et Vanessa Sicotte n’ont pas répondu aux demandes d’entrevue du Journal hier. 

Grave erreur

Mehran Ebrahimi, directeur de l'Observatoire international de l'aéronautique et de l'aviation civile, soutient que Vanessa Sicotte pourrait ne jamais avoir de carrière comme pilote dans le futur en raison de son manque de jugement.

«Les pilotes ont la vie de nos familles entre les mains. Parfois même par centaine. Le pilotage est une question de technique, mais beaucoup de discernement et de jugement. Je me dis que des gens qui font des erreurs comme ça, ils n’ont pas leur place sur un siège de commandant dans un avion», lance Ebrahimi. 

De son côté, le cabinet du ministre des Transports affirme qu’une enquête est en cours à ce sujet et que «des amendes allant jusqu’à 5 000 $ par infraction pourraient être imposées en cas de non-respect des règles».

À VOIR AUSSI...            

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres