/world/usa
Navigation

Trump dénonce un «théâtre politique» de Biden pour faire oublier ses «échecs»

Trump dénonce un «théâtre politique» de Biden pour faire oublier ses «échecs»
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Donald Trump a qualifié jeudi le discours de Joe Biden, qui a rendu responsable son prédécesseur pour l’assaut contre le Congrès le 6 janvier 2021, de « théâtre politique » destiné à faire oublier les « échecs » du président démocrate.

• À lire aussi: Biden, avec une gravité inédite, charge Trump et promet de se battre pour la démocratie

Joe Biden « a utilisé mon nom pour tenter de diviser encore plus l’Amérique », a affirmé Donald Trump dans un communiqué. « Ce théâtre politique ne fait que détourner l’attention du fait que Biden a complètement et totalement échoué ».

  • Écoutez le correspondant de TVA Nouvelles à Washington, Richard Latendresse, avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

« Les démocrates veulent profiter de ce jour du 6 janvier pour instiller la peur et diviser l’Amérique », a-t-il ajouté.   

Donald Trump a également de nouveau affirmé que l’élection présidentielle de 2020 était « truquée », accusant les démocrates de vouloir « annuler » toute discussion sur ce sujet.

Quelques heures après son premier communiqué, l’ancien président républicain en a émis un second dans lequel il exprime toute sa colère face au discours de Joe Biden.

« Voir Biden parler est très blessant pour beaucoup de gens. Ce sont eux qui ont tenté d’empêcher un transfert pacifique avec une élection truquée », affirme Donald Trump.

« N’oubliez jamais le crime de l’élection présidentielle de 2020. N’abandonnez jamais », conclut le milliardaire républicain.

Dans un discours d’une gravité rare pour marquer le premier anniversaire de l’attaque contre le Capitole, Joe Biden a accusé Donald Trump, sans jamais le nommer, d’avoir « créé et répandu un tissu de mensonges » en affirmant que la victoire du démocrate en novembre 2020 était entachée de fraudes, qui n’ont jamais été prouvées.

Joe Biden a accusé son prédécesseur d’avoir « tenté d’empêcher un transfert pacifique du pouvoir » lors de l’« insurrection armée » du 6 janvier 2021, quand des centaines de partisans du républicain avaient violemment pris d’assaut le Congrès pour empêcher les élus de certifier la victoire du démocrate.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.