/entertainment/opinion/columnists
Navigation

Les ostrogoths en voyage, genre

Influenceurs - Party - Avion
Instagram

Coup d'oeil sur cet article

Justin Trudeau a traité les influenceurs qui ont fait le party sur les ailes de Sunwing d’« ostrogoths ».

• À lire aussi: Party d’influenceurs: «Personne ne devrait se vanter d’avoir été là», a dénoncé Claudie d'OD Afrique du Sud

Mille milliards de mille sabords, notre PM a été inspiré par le catalogue d’insultes du capitaine Haddock !

Nom d’une pipe, c’est bien la preuve que tous les exemplaires de Tintin n’ont pas été brûlés dans les écoles en Ontario.

Tonnerre de Brest, la prochaine fois, monsieur Trudeau pourra les traiter les moules à gaufre, de bachibouzouk, d’ours mal léchés ou de Papou des Carpates.

Il les a aussi traités de sans-dessein. Et on sait qu’après son séjour en Inde déguisé en maharajah, Trudeau s’y connaît en voyage de « sans-dessein ».

AIR PARTY

On rit, mais ce n’est pas si drôle que ça.

Je ne sais pas ce qui est le plus affligeant :    

  1. le comportement de ces barbares dans l’avion ;    
  2. le fait qu’ils soient considérés comme des influenceurs pour la jeunesse ou...   
  3. la pauvreté de leur vocabulaire, et l’inintelligence de leur propos.      

Avez-vous vu sur Instagram la vidéo d’« explications » de Sandrine, Anna-Maëlle et Isabelle, trois ex-participantes de L’île de l’amour ?

« Comme... Genre... Un mot en français, un mot en anglais. Comme... Genre... » Affligeant.

Isabelle dit : « Au moment où on est parties, les nouvelles mesures étaient même pas en place encore, comme, à ce moment-là toutes (sic) les voyages étaient 100 % légals (sic). »

C’est faux. Le vol est parti pour Cancun le 30 décembre. Or c’est le 15 décembre que le ministre de la Santé fédéral, Jean-Yves Duclos a déclaré : « Pour ceux qui prévoient voyager, je vous le dis très clairement : ce n’est pas le moment ».

Le jour même, le gouvernement remettait en vigueur son avis déconseillant les voyages non essentiels pour tous les Canadiens, peu importe leur statut vaccinal, sur le site d’Affaires mondiales Canada

De plus, dans cette vidéo, Isabelle affirme : « François Legault avait pas fait sa conférence de presse encore. » Heu, les transports ne sont pas de compétence provinciale, mais fédérale. Et cette fille est... pilote d’avion, elle devrait le savoir !!!!!

Comme le disent ces trois jeunes femmes : « On peut juste apprendre de la situation et move forward. It happens ».

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

Jeudi, à mon émission à QUB radio, j’ai interviewé Claudie Mercier, une ex d’Occupation double, elle-même influenceuse, suivie par 300 000 abonnés sur Instagram. Une fille débrouillarde avec une tête sur les épaules.

« Comment des gens suivis par une aussi grande communauté peuvent agir d’une façon aussi irrespectueuse que ça ? Les gens aiment le drama et le divertissement, mais là on voit le réel visage de certains », m’a-t-elle confié.

« Comment ont-ils pu penser à mettre ça sur les réseaux sociaux ? Ils vont devoir vivre avec les conséquences de leurs actes. » 

  • Écoutez l'entrevue de Sophie Durocher avec Claudie Mercier sur QUB radio:   

L’INFLUENCE SPIDERMAN

Selon Claudie, les influenceurs doivent se questionner sur leurs responsabilités morales, notamment en raison de leur visibilité.

Vous vous souvenez de la phrase de l’oncle de Spiderman « Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités » ?

C’est indéniable que ces influenceurs, ces vedettes de téléréalité rejoignent des milliers de gens avec leurs selfies, leur YouTube.

Mais la question qu’on doit se poser collectivement est la suivante : pourquoi leur accorde-t-on autant de pouvoir ?

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.