/finance/business
Navigation

L’hôtelier Raymond Malenfant n’est plus

raymond malenfant
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

L’ancien homme d’affaires Raymond Malenfant est mort à l’âge de 91 ans.

Son décès a été confirmé vendredi soir par différentes sources. 

Né en 1930 à Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup, le Québécois a bâti sa richesse dans le domaine de l’hôtellerie avant de faire faillite. Avant sa descente aux enfers, on estimait sa fortune à 400 millions de dollars en 1987.

Partout à travers la province, les citoyens se souviennent surtout qu’il a été propriétaire du célèbre Manoir Richelieu de Charlevoix. Le Manoir lui a été vendu officiellement en 1986. Un sérieux conflit de travail avec la CSN, de violentes manifestations et un recours aux tribunaux ont également marqué son règne.

M. Malenfant possédait également à l’époque la chaîne Universel, composée de neuf établissements hôteliers, plusieurs tours de bureaux, des salles de congrès et un centre de ski. En haute saison, il employait environ 1000 personnes.

«Mon père ne m'a pas laissé d'argent, mais il m'a montré comment travailler», a-t-il déjà mentionné pour expliquer son succès. Fils d'un cultivateur, il est le cinquième d'une famille de neuf enfants. Il était lui-même père de quatre enfants.

Selon son fils, la hausse des taux d'intérêt au début des années 90 a suffi à mettre en péril son entreprise. Sa faillite a été confirmée en 1993.

Il a tenté un retour pénible dans l’industrie avec Le Vicomte de Laval. Incendie, accident d'auto... sa réussite s’est terminée en cauchemar. Personnage controversé, le public reconnaît autant ses bons coups que ses mauvais.

En 2011, la chaîne de télévision Séries+ a diffusé une minisérie de 4 h dans laquelle son rôle a notamment été joué par Luc Picard. L’œuvre a été réalisée par Ricardo Trogi.

Dans les dernières années, l'homme d'affaires menait une vie modeste avec son fils Alain, à Montréal, loin du tumulte qui a accompagné ses années fastes. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.