/finance/business
Navigation

Risques d’Omicron: Air Canada accusée d’aveuglement volontaire par les agents de bord

Coup d'oeil sur cet article

Le syndicat des agents de bord d’Air Canada implore le transporteur montréalais de supprimer l’alcool en vol et de sabrer les services de repas pour réduire les risques que pose la vague Omicron.

• À lire aussi: Party d’influenceurs en avion: l'organisateur du vol réagit, mais ne fait pas de mea-culpa

• À lire aussi: Influenceurs: Air Transat et Air Canada refusent de les ramener au pays

« Nous nous retrouvons [...] sans leadership clair de la part des dirigeants de l’entreprise. Une direction qui, jusqu’au jour de l’An, semblait croire que la pandémie pouvait être évitée et oubliée grâce à un écran de fumée composé de tissu, de produits et de promotions sans fin », peut-on lire dans un message émanant de l’exécutif de la Composante d’Air Canada du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP).

Des centaines de rapports

« Le syndicat doit souligner la profonde désillusion et le sentiment d’abandon que ses membres expriment à l’égard de leur employeur, poursuit le message. Il semble que les préoccupations et les supplications de la ligne de front tombent dans le vide. »

Les agents de bord soutiennent avoir « déposé des centaines de rapports » à Air Canada pour prouver à l’entreprise que le service de boissons et de repas à bord « est la première cause de démasquage des passagers ». 

  • Écoutez La Rencontre Daoust-Martineau avec Yves Daoust, directeur de la section Argent du journal de Montréal et du Journal de Québec, sur QUB radio : 

Passagers insouciants

« Plusieurs clients ont l’impression que la pandémie est terminée ou qu’elle s’est atténuée, ce qui n’est évidemment pas le cas », a souligné hier le président de l’entité syndicale, Wesley Lesosky, au cours d’un entretien téléphonique avec Le Journal.

Le syndicat ne demande pas à Air Canada d’arrêter complètement le service à bord comme lors de la première vague de la pandémie, a assuré M. Lesosky.

Les agents de bord préconisent toutefois de suspendre le service d’alcool sur tous les vols, y compris en classe affaires, le service d’eau sur les vols intérieurs et le service avant l’atterrissage sur les vols transatlantiques.

D’autres compagnies aériennes, dont Air Transat et Sunwing, ont déjà réduit leur niveau de service, soutient le syndicat.

À voir aussi  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.