/news/society
Navigation

Mont Lauzon à Lévis: skier au prix d’un billet de cinéma

La corporation qui gère le Mont Lauzon à Lévis souhaite démocratiser la pratique des sports de glisse

(PHOTO DIANE TREMBLAY)
Cette année, le Mont Lauzon est en ava
Photo Diane Tremblay Cette année, le Mont Lauzon est en avance de 20 % sur son achalandage de l’an dernier, enregistré durant la période des Fêtes, se réjouit Michel Gagné, président de la corporation qui gère le site.

Coup d'oeil sur cet article

Si une sortie de ski alpin en famille peut vider un portefeuille, il existe des trésors cachés dans la région de Québec où il est possible de dévaler les pistes à moins de 15 $ par jour.

Rendre accessible l’initiation au ski alpin, c’est la mission que s’est donnée le Centre de plein air de Lévis qui exploite le Mont Lauzon. Sous gestion municipale pendant longtemps, le site est administré par une corporation depuis six ans.

En fait, le « mont Cailloux », comme le surnomment encore plusieurs, accueille les skieurs depuis plus de 50 ans. Avec ses cinq pistes principales et une piste pour la glissade en chambre à air, l’endroit est fort prisé par les jeunes familles.

Depuis qu’une corporation mène la barque, plusieurs améliorations ont été apportées à la montagne : ajout d’un système d’enneigement, achat d’une dameuse, acquisition d’une remontée quadruple l’an dernier, etc. En tout, près de 2,5 M$ ont été investis pour améliorer l’expérience client tout en maintenant les prix abordables.

Un record

L’achalandage a connu une forte augmentation durant ce temps. Il y a six ans, on comptait 5000 skieurs échelonnés sur environ 12 semaines d’opération. L’année dernière, il y a eu 19 000 skieurs, soit un niveau record.

« Faire du ski ici, c’est le coût d’aller au cinéma », lance Michel Gagné, président de la Corporation du Centre de plein air de Lévis. « On essaie de maintenir les prix le plus bas possible », ajoute-t-il. 

Le partenariat avec la Ville de Lévis et l’emplacement géographique du centre, situé en milieu urbain, procurent des avantages, notamment lorsque vient le temps de produire de la neige. Les canons sont alors directement connectés au système d’aqueduc municipal. 

« C’est la formule Dollarama. C’est très accessible et on mise sur le volume », poursuit M. Gagné. 

Le plaisir des familles

La Ville de Lévis assure aussi des frais comme l’entretien du chalet, ce qui contribue à l’équilibre budgétaire.  

« Les gros centres de ski ont énormément de frais de gestion et ils travaillent selon la volonté de leur promoteur », dit-il.

Au Mont-Sainte-Anne, par exemple, les tarifs pour adulte pour une journée varient de 92 $ à 112 $ plus taxes.

Le Mont Lauzon, malgré sa petitesse, attire près de 400 jeunes qui sont inscrits aux cours de groupe cet hiver, soit une centaine de plus que lors de la saison 2020-2021. 

« Notre plaisir, c’est de voir les familles qui profitent des installations et de voir qu’on fait travailler une centaine d’employés », a dit M. Gagné qui est un bénévole.

Ce dernier a plusieurs projets d’expansion en tête comme celui d’ouvrir trois nouvelles pistes du côté est de la montagne. 

Avec son expérience dans le domaine, M. Gagné ne peut s’empêcher d’avoir un pincement au cœur lorsqu’il regarde de l’autre côté du fleuve en pensant au Mont-Sainte-Anne, une si belle montagne, selon lui, qui mériterait bien plus.  

CENTRE DE PLEIN AIR DE LÉVIS 

65, ROUTE MONSEIGNEUR-BOURGET 

  • 5 pistes principales  
  • 1 piste pour la glissade sur tube 
  • 50 m de dénivelé 
  • 1 télésiège quadruple 
  • 1 tapis roulant 
  • Parc à neige 
  • École de glisse 
  • Location (incluant à long terme)  

L’horaire régulier est le vendredi soir, le samedi et le dimanche de 9 h à 16 h, en plus des journées pédagogiques et de la semaine de relâche.

À voir aussi

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.