/opinion/columnists
Navigation

Il est temps de remplacer le Dr Arruda

Jean-François Roberge
Photo Pierre-Paul Poulin

Coup d'oeil sur cet article

Vous souvenez-vous de ce que disait le Dr Horacio Arruda sur le masque lors de la première vague ?

Il ne fallait pas en porter, car ça donnait un « faux sentiment de sécurité ». 

Le Dr Arruda vient de dire la même chose sur le port des masques N95 en milieu scolaire et sur l’installation de purificateurs d’air dans les classes. 

Paraît qu’il faut éviter ces deux outils, car ils donnent eux aussi un « faux sentiment de sécurité ». 

  • Écoutez la chronique de Richard Martineau sur QUB radio:

INTERDISONS LES CEINTURES DE SÉCURITÉ !

Si je suis cette ligne de pensée, faudrait aussi enlever toutes les ceintures de sécurité dans les autos.

Non, c’est vrai : quand tu es attaché, tu te sens protégé ! Alors tu roules plus vite, tu te crois invincible !

Alors que si tu n’es pas attaché, tu roules plus lentement, car tu sais que tu risques de perdre la vie en cas d’accident !

Et que dire des gicleurs dans les logements ? 

Là aussi, ça donne un faux sentiment de sécurité ! 

Si tu as un gicleur dans ta cuisine, tu risques de ne pas faire attention et d’oublier ta poêle remplie d’huile sur ta cuisinière, en te disant : « Bof, si le feu prend, le gicleur va se déclencher automatiquement et l’éteindre », alors que si tu n’as pas de gicleur, tu seras plus prudent !

Quoi, vous trouvez mon raisonnement niaiseux ?

Eh bien, le raisonnement du Dr Arruda sur les masques et les purificateurs d’air est tout aussi stupide. 

Ça ne tient pas debout deux secondes.

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

« Oui, mais les masques ne sont pas efficaces à 100 % ! »

Et alors ? Vaut mieux être protégé à 80 % qu’à 0 % !

Pas besoin d’avoir un postdoctorat en épidémiologie pour comprendre ça !

LA LEÇON DU PARRAIN

Le Dr Arruda a joué un rôle important, au début de la crise, avec ses tartelettes portugaises et sa danse à gogo. Il nous a réconfortés et a permis d’aplatir la courbe de notre inquiétude.

Mais là, ça fait deux ans. 

Et il est grand temps qu’on le remercie pour ses précieux services et qu’on lui offre un repos bien mérité. 

Vous vous souvenez du film Le Parrain ? Quand, à la veille d’affronter les puissantes familles qui possèdent les casinos de Las Vegas, Michael Corleone décide de remplacer son consigliere (principal conseiller) Tom Hagen ?

Vous vous rappelez ce qu’il lui dit ?

« Tu es un consigliere de temps de paix, Tom, et j’ai besoin d’un consigliere de temps de guerre. »

Eh bien, c’est ça.

Nous sommes en guerre contre un variant extrêmement contagieux, et nous avons besoin d’une personne hyper compétente à la tête de la Santé publique du Québec. 

Et cette personne est disponible : la Dre Joanne Liu. 

Une ex-présidente de Médecins sans frontières qui a combattu une épidémie de choléra en Haïti et une épidémie d’Ebola en Afrique de l’Ouest. 

LE PARATONNERRE

Ce qui nous amène à la question quiz du jour : pourquoi notre PM continue-t-il d’accorder sa confiance au Dr Arruda ?

« Qui sait ? Ça arrange peut-être notre PM que les critiques visent le Dr Arruda. Pendant que la foudre frappe le paratonnerre, elle ne frappe pas le gouvernement », avance mon collègue de QUB radio, Philippe-Vincent Foisy.

Pas bête...