/news/coronavirus
Navigation

Le Collège des médecins veut serrer rapidement la vis aux non-vaccinés

Coup d'oeil sur cet article

Le président du Collège des médecins du Québec n’a pas mâché ses mots concernant la gestion actuelle de la pandémie par le gouvernement Legault, invitant Québec à «faire mieux et plus vite».

• À lire aussi: COVID-19: deux millions de cas par jour dans le monde

• À lire aussi: COVID-19: Québec enregistre 44 décès supplémentaires

Hospitalisations en hausse, délestage d'opérations chirurgicales qui ne cessent d’être repoussées, perte de près de 20 000 travailleurs de la santé: le président du Collège, le Dr Mauril Gaudreault, a tiré la sonnette d’alarme et exigé le resserrement de certaines mesures sanitaires.

«Nous enjoignons aujourd’hui au gouvernement d’accélérer la cadence pour mettre en place les mesures permettant de limiter le nombre de contacts avec les personnes non vaccinées», a-t-il souligné dans une lettre publiée vendredi.

Dr Mauril Gaudreault, président du Collège des médecins du Québec
Photo courtoisie
Dr Mauril Gaudreault, président du Collège des médecins du Québec

Ainsi, l’élargissement du passeport vaccinal à un plus grand nombre de commerces et de lieux publics fait partie des demandes du président du Collège.

«C’est dans cette mesure que réside l’équité entre personnes vaccinées et non vaccinées. Car la population vaccinée ne peut plus souffrir en silence les contraintes des mesures sanitaires pendant que les personnes non vaccinées occupent un lit sur deux en courte durée et la majorité des lits aux soins intensifs», a-t-il expliqué.

Et les communications du gouvernement Legault n’ont pas été épargnées par le Collège, qui lui a reproché un manque de transparence.

«Les messages portant sur le dépistage, les tests rapides ou l’isolement sèment actuellement la confusion», a critiqué le Dr Gaudreault.

Samedi, le Collège des médecins est revenu à la charge sur Twitter, en mentionnant qu’il «est paradoxal qu’il y ait un couvre-feu et que les hôpitaux soient débordés, mais que les lieux non essentiels soient ouverts à tous».

Rappelons que la campagne de vaccination pour la 3e dose devrait s’accélérer dans les prochains jours parce que l’armée a été déployée pour venir en renfort dans la province et que la date de rendez-vous pour la population de plus de 18 ans a été avancée.

Québec avait également annoncé, cette semaine, que le passeport vaccinal serait demandé à l’entrée des points de vente de la SAQ et de la SQDC à partir du 18 janvier.

À voir aussi  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.