/weekend
Navigation

Rentrée télé: de nouvelles séries à profusion

Coup d'oeil sur cet article

Cet hiver, pas moins de 17 nouvelles séries télé débarquent sur nos écrans. Une solide cuvée qu’on pourrait associer à plusieurs facteurs. Contrecoup de la pandémie qui avait occasionné un certain retard en fiction l’année dernière, les tournages ont été nombreux depuis le printemps dernier. Notre télé est en santé et nous accompagne plus que jamais en cette période où nos activités sont à nouveau restreintes. Coup d’œil sur les histoires qui vont peut-être vous happer dans les prochains mois.

• À lire aussi: Les nouveaux visages de l'hiver

• À lire aussi: Le bonheur: provoquer le destin

• À lire aussi: «On donnait tout, tout le temps» -Étienne Galloy

À TVA  

Le bonheur  

Photo Agence QMI, Joël Lemay

L’auteur François Avard nous offre une comédie satirique qui se veut une réflexion sur notre quête perpétuelle de bonheur. Michel Charette incarne un professeur au secondaire, François Plante, qui, après avoir vécu une dépression, décide de tout plaquer pour s’installer sur une ferme à la campagne avec sa femme et son fils, un jeune adulte en sabbatique qui peine à vivre sans WiFi. Son but : écrire un roman tout en élevant paisiblement ses poules et ses chèvres. Mais cet exode ne sera pas de tout repos et on peut s’imaginer que le bonheur ne sera pas celui imaginé. Sandrine Bisson et Sam-Eloi Girard complètent la famille. 

Mercredi 21 h 30


Les bracelets rouges  

Photo courtoisie

Le courage, c’est ce qui caractérise les jeunes, contraints de passer un bout de leur adolescence au département de pédiatrie de l’Hôpital de la Rive. Un bracelet rouge leur est remis avant chaque passage au bloc opératoire alors qu’ils affrontent la maladie, et se battent dans certains cas pour leur vie. Cette série réalisée par Yan England nous plonge dans un monde infiniment humain en suivant les défis qui guettent ces jeunes et leur entourage. Avec Noah Parker, Anthony Therrien, Audrey Roger, Milya Corbeil Gauvreau, Isabelle Blais, Frédérick De Grandpré, Sébastien Delorme.

Mardi 20 h


Portrait-robot  

Photo courtoisie, Yan Turcotte

Ève Garance est portraitiste judiciaire. Elle travaille à l’Unité des enquêtes où elle aide des victimes à concrétiser le visage de leur assaillant. Elle a un don pour recréer ces visages, mais elle peine à revoir ceux qui ont traversé son regard le soir où son fils a disparu. Avec Maryse Ferron, sa chef d’équipe fonceuse clouée dans un fauteuil, Bernard dit « Molosse », un enquêteur désabusé, et Anthony, un jeune technicien, ils tentent de résoudre des crimes sordides qui les obligent parfois à remonter loin dans le temps. Avec Rachel Graton, Sophie Lorain et Rémy Girard. 

Jeudi 21 h

À Télé-Québec  

Le pacte  

Photo courtoisie, Télé-Québec

Nouvelle fiction familiale quotidienne, on y suit les aventures d’Aïna, Arnaud et Théo qui, malgré leurs différences, sont amis et promettent de ne jamais révéler leurs secrets. Une trahison les verrait étaler sur les réseaux sociaux. Mais leur tranquillité est ébranlée par quelqu’un qui sème la pagaille dans l’école et menace de mettre en lumière ce qu’ils souhaitent garder secret.

Dès le 14 février 18 h 30 

 

Sur ICI TÉLÉ  

Doute raisonnable  

Photo courtoisie, Eric Myre

Julie Perreault incarne Alice Martin, une enquêtrice qui se joint à un groupe d’investigation spécialisé dans les crimes à caractère sexuel, le GICCS, après une année sabbatique à étudier les déviances. Sa première enquête tente de faire la lumière sur l’agression qu’a subie Simona Clark, une jeune mère sans argent dont l’assaillant serait une personnalité aussi connue que puissante. Les preuves sont difficiles à amasser étant donné que le viol a eu lieu en secret. La jeune femme fera tout pour faire inculper son agresseur et prouver ses dires. Un sujet très actuel. Marc-André Grondin est Frédéric Masson, le seul homme de l’escouade. Il fera équipe avec l’enquêtrice.

Lundi 21 h


L’œil du cyclone  

Photo courtoisie, ICI Télé

La dynamique familiale et sa conciliation sont au cœur de cette comédie mettant en vedette Christine Beaulieu. Elle y incarne Isabelle, une mère célibataire de trois enfants, organisatrice de mariages, qui commente son quotidien avec un humour sarcastique dans lequel plusieurs se reconnaîtront. Bien qu’il soit question de charge mentale, Isabelle accepte l’autodérision. Sa mère voudrait une autre vie pour elle, sa sœur lui cherche un homme, elle veille encore sur son ex-adulescent et ses enfants ne manquent jamais une occasion de dire le fond de leur pensée. Avec Véronique Cloutier, Patrick Hivon et Danielle Proulx. 

Lundi 19 h 30


Sans rendez-vous  

Photo courtoisie, Karl jessy

Dans cette comédie, Magalie Lépine-Blondeau incarne Sarah, une infirmière-sexologue à la Clinique de santé sexuelle Lafontaine. Elle revient au boulot après un long congé à la suite du décès d’un de ses patients. Depuis, son couple bat de l’aile et, malgré sa thérapie, elle remet tout en question. Parallèlement, on suit l’équipe de la clinique. Des coéquipiers solidaires, dysfonctionnels à leur façon, qui évoluent sous la direction de Dominique, qui aime les materner. Dans son bureau, Sarah reçoit des patients colorés qui abordent des sujets sensibles avec beaucoup d’humour. La plus assidue est Roxane, une travailleuse du sexe pas mal à son affaire. Le réceptionniste de la clinique est non binaire. Il sera question de polyamour et de plein d’autres sujets qui confirment que la série est bien de son temps. Avec Stéphane Rousseau, Isabelle Vincent, Rachid Badouri et Mylène Mackay.

Mercredi 21 h


Survivre à ses enfants  

Photo courtoisie, Bertrand Calmeau

La famille et l’amitié sont au centre de cette comédie dans laquelle trois amis aiment se réunir autour d’une table pour décompresser après leur semaine. Il y a l’hôte, Kamyar, marié à Nadine et père de quatre enfants. Ça brasse toujours dans sa maison. Il y a Josée, mère monoparentale d’une petite fille tannante. Elle a une nouvelle blonde dans sa vie qui doit s’adapter à la dynamique mère-fille. Puis il y a Annie, une nouvelle mère ultra organisée. Avec Philippe, elle aimerait élever un petit génie. Tous chérissent leur petite bière du vendredi ! Avec Mélissa Désormeaux-Poulin, Mani Soleymanlou, Mickaël Gouin, Catherine Bérubé et Anna Beaupré Moulounda. 

Vendredi 21 h

 

Sur ICI ARTV  

Le monde de Gabrielle Roy  

Photo courtoisie, ICI Télé

Gabrielle Roy est une écrivaine née à Saint-Boniface, au Manitoba. Son œuvre est marquante. Pensons surtout à Bonheur d’occasion, mais aussi à La petite poule d’eau et à Rue Deschambault, la rue de son enfance et le lieu où se déroule cette série inspirée de moments clés de sa vie et de sa famille. Martine Francke et Gaston Lepage incarnent les parents de cette jeune fille intrépide et curieuse qu’on surnommait « la petite misère ». Son regard se pose sur les difficultés de la vie, les sacrifices des parents, mais aussi sur leur bienveillance et leur tendresse. 

Dès le 17 mars 21 h

 

Sur NOOVO  

La confrérie  

Photo courtoisie, NOOVO

La trame de base de cette comédie noire suscite assurément la curiosité. Alors que son ami souffre d’un malaise cardiaque, Simon doit prendre sa relève en incarnant le Bonhomme des neiges d’un carnaval de Québec, clin d’œil au fameux Carnaval. Un rêve ! Sauf qu’il ne peut révéler ce secret ni à sa femme ni à ses enfants. Il doit donc s’inventer une double vie et s’avère être un très mauvais menteur. Sa vie sans histoire se met à basculer. Sa femme croit que leur couple s’envole, leur fils tente de profiter de la situation et leur fille s’insurge. Chaque membre de la famille se retrouve au milieu d’un gros mensonge. Pierre-François Legendre, Isabelle Blais, Guillaume Cyr et Mathieu Baron sont au cœur de cette comédie. 

Lundi 19 h 30


L’homme qui aimait trop  

Photo courtoisie, NOOVO

Patrice Godin interprète Marc-Alexandre Moisan, un homme qui mène une double, voire une triple vie dans cette nouvelle série du duo d’auteurs-producteurs Anne Boyer et Michel D’Astous. S’il arrivait à tout conjuguer, ses secrets seront mis en lumière lorsqu’il se retrouve inconscient, entre la vie et la mort, à l’hôpital de Granby, à la suite d’un accident de la route. Les trois femmes de sa vie vont se retrouver à son chevet. Josée, la femme légitime avec laquelle il a deux grands enfants, Geneviève avec laquelle il a une fille, et Nadira, la maîtresse pour laquelle il a eu un coup de foudre quelques semaines auparavant. Hélène Florent, Fanny Malette et Nadia Kounda incarnent les trois femmes dont les univers vont basculer. 

Mardi 20 h


Aller-simple  

Photo courtoisie, NOOVO

C’est le trio Annie Piérard, Bernard Dansereau et Étienne Piérard-Dansereau qui est derrière ce suspense aux accents d’Agatha Christie. Six personnalités ont reçu une invitation d’un milliardaire vivant isolé dans une prestigieuse maison où on ne peut se rendre qu’en l’hélicoptère. Leur destin va prendre une autre tournure lors que l’appareil est forcé d’atterrir d’urgence au milieu de nulle part. Au milieu de la forêt, ils vont trouver refuge dans un camp de pêche et alors qu’ils se questionnent sur ce qui les unit à leur hôte, des événements étranges vont se produire. Se peut-il que tout ait été orchestré par l’un d’entre eux ? Avec entre autres Éric Bruneau, Caroline Dhavernas, Samian et Luc Picard.

Mercredi 20 h

 

Sur UNIS TV  

Paris Paris  

Photo courtoisie, TV5 UNIS

Cette série franco-ontarienne avec Benoît Mauffette et Maxim Roy aborde avec humour la question de la crise identitaire. Philippe habite Paris. Mais pas le Paris de la tour Eiffel, Paris, Ontario. Il vit donc dans un petit milieu francophone submergé par la culture anglophone. Il se passionne pour la littérature et le théâtre. Alors qu’il vit difficilement sa crise de la quarantaine, ce qui n’aide pas son couple, il perd son boulot comme enseignant de français dans une école primaire. Tout va mal, jusqu’au jour où il découvre un tunnel secret qui relie son Paris à celui de la France. Il va alors mener une double vie qui risque de lui attirer quelques problèmes.

Mardi 19 h 30


Les cavaliers  

Photo courtoisie, UNIS TV

Série jeunesse adaptée d’un roman de Stéphanie Lapointe. On y suit le parcours d’une adolescente qui, malgré un grave accident, décide de retourner au centre équestre pour remonter Orion, son cheval bien-aimé, et reprendre la compétition. 

Dès le 4 mars 17 h 30

 

Sur Club illico  

Lac-Noir  

Photo courtoisie, Julien Faugere

Mélissa Désormeaux-Poulin incarne une policière qui est appelée en renfort à Lac-Noir, une petite municipalité isolée où le chef de police peine à résoudre la disparition de son coéquipier. Mais la communauté ne se révèle pas paisible. Lorsque de nouvelles disparitions surviennent, tous deviennent suspects. 

Dès le 3 février

Sur Séries Plus  

Manuel de la vie sauvage  

Photo courtoisie, Danny Taillon

Dans cette adaptation du roman de Jean-Philippe Baril Guérard, on suit Kevin Bédard, un millénarial ambitieux qui met sur pied une startup avec deux de ses amis. L’application sur laquelle ils planchent permet de parler avec les morts. Pendant que la compagnie prend de l’expansion, il se heurte à des questions éthiques qui mettent en péril ses valeurs au profit du succès, de la reconnaissance et de la richesse. Antoine Pilon, Virginie Ranger-Beauregard, Rodney Pitt, Louis Morissette et Gildor Roy sont de cette critique sociale actuelle. 

Dès le 16 mars 20 h

 

Sur ICI TOU.TV  

Dors avec moi  

Photo courtoisie, Eva Maude

Un suspense psychologique dans lequel Sophie Cadieux interprète une mère dont la vie a basculé à la suite de la mort accidentelle de sa fille de six ans. 

Dès le 12 janvier

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.