/sports/hockey/canadien
Navigation

Carey Price fait du surplace

Le gardien du Canadien n’a pu chausser patins et jambières depuis la mi-décembre

CH Carey Price
Photo d'archives, Chantal Poirier Au début du mois de décembre, Carey Price avait revêtu l’équipement au Complexe Sportif Bell de Brossard.

Coup d'oeil sur cet article

L’éclosion de COVID qui a décimé les rangs du Canadien n’a pas eu que des effets pervers sur les joueurs qui en ont été atteints. Indirectement, elle a eu des répercussions sur la réadaptation de certains blessés. En tête de liste vient Carey Price.

• À lire aussi: Price: le processus ralenti, mais toujours en cours

• À lire aussi: Une culture gagnante à retrouver

• À lire aussi: Zachary Fucale brise un record de la LNH

Il y a un mois, le gardien du Canadien semblait franchir les étapes le menant à un retour à un rythme de plus en plus soutenu. 

D’ailleurs, Price devait profiter du périple de trois matchs prévus dans la région new-yorkaise, tout juste avant Noël, pour aller rencontrer des médecins et des spécialistes. Une rencontre qui, finalement, n’a jamais eu lieu.

Par conséquent, Price, qui avait commencé à recevoir des tirs de Paul Byron (également blessé) et du thérapeute de l’équipe, n’a pas remis ses patins ni ses jambières depuis la mi-décembre. 

« Il continue de suivre ses traitements, a indiqué Ducharme. C’était notre première journée au centre d’entraînement et nos thérapeutes ont eu à faire plusieurs évaluations avec plusieurs joueurs. »

Au moment de rencontrer la presse, l’entraîneur-chef du Canadien n’avait donc pas toutes les données en main pour faire une mise à jour complète.

Retour retardé

Une chose est certaine. Cette inactivité de près d’un mois repousse inévitablement la date d’un possible retour. Retour que Price souhaitait effectuer à temps pour participer au tournoi olympique qui s’amorcera le 9 février (sans la présence des joueurs de la LNH). Ducharme garde tout de même espoir de le revoir en uniforme d’ici la fin de la saison. 

« Personne ne m’a dit que Carey n’avait aucune chance [de jouer] cette année, a-t-il soutenu. C’est certain que le temps d’entraînement qu’on a perdu avec la pause, ça n’a pas aidé. On ne pouvait même pas venir ici. C’est du temps d’entraînement et de thérapie que lui et certains autres joueurs n’ont pas eu à cause de cette situation. »

Parmi ces « autres joueurs », notons Brendan Gallagher, absent de la dernière joute en raison d’une blessure au bas du corps.

« Il semble mieux, mais il a encore du chemin à faire », a mentionné le Joliettain.

Fin de la pause

Forcé à l’inactivité par les autorités du circuit Bettman, en raison de l’imposante éclosion de COVID au sein de sa troupe, Ducharme a pu diriger un premier entraînement depuis le match du 1er janvier.

C’est une formation beaucoup plus représentative de ce qu’elle est en temps normal qui s’est présentée sur la glace du complexe sportif de Brossard.

« On pense que le plus difficile est passé », a estimé Ducharme.

En tout, 18 joueurs et trois gardiens se sont délié les jambes pour cette première journée de ce que Ducharme a convenu d’appeler un mini-camp d’entraînement.

Des 24 joueurs du Canadien qui se sont retrouvés sur le protocole de la COVID, il ne reste plus que Jesse Ylönen, Rafaël Harvey-Pinard, Cameron Hillis, Michael Pezzettta, Alex Belzile et Kale Clague.

Certains des patineurs remis, qui se trouvent aux États-Unis, brillaient tout de même par leur absence. 

De ce groupe, Jeff Petry rentrera à Montréal demain et prendra part à l’entraînement mardi. 

Six autres (Alexander Romanov, Jake Evans, Brandon Baddock, Louie Belpedio, Cayden Primeau et Gianni Fairbrother), déclarés positifs alors que l’équipe se trouvait aux États-Unis, rejoindront l’équipe à Boston.

Quatre cas douteux

Pour leur part, Josh Anderson (haut du corps), Joel Armia (inconnu), Christian Dvorak (bas du corps) et Mike Hoffman (inconnu) ont pris part à l’entraînement vêtus d’un chandail signifiant qu’ils étaient soustraits à tout contact. Leur cas est évalué sur une base quotidienne. 

« On ne sait pas encore s’ils seront du match à Boston. Mais, ils se rapprochent d’un retour au jeu. »

Blessé à une main, Tyler Toffoli s’est entraîné en solitaire après ses coéquipiers.


♦ En début de journée, le Canadien a procédé au rappel de Jean-Sébastien Dea. L’attaquant de 27 ans a été placé sur l’escouade de réserve. Dea était le dernier joueur en santé possédant un contrat de la LNH (Xavier Ouellet est blessé au bas du corps) à ne pas avoir été rappelé par le grand club.  

Ils étaient présents à l’entraînement 

GARDIENS 

  • Allen 
  • McNiven (renvoyé à Laval) 
  • Montembeault  

DÉFENSEURS 

  • Chiarot 
  • Niku 
  • Savard 
  • Schueneman 
  • Wideman  

ATTAQUANTS 

  • *Anderson 
  • *Armia 
  • Caufield 
  • Dauphin 
  • Dea 
  • Drouin 
  • *Dvorak 
  • *Hoffman 
  • Lehkonen 
  • Paquette 
  • Poehling 
  • Suzuki 
  • ** Toffoli 
  • Vejdemo  

* Ils portaient des chandails non-contact

** En solitaire

À VOIR AUSSI...   

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.