/news/coronavirus
Navigation

3e dose: il faut vacciner tout le monde le plus rapidement possible, selon le Dr Weiss

Coup d'oeil sur cet article

Pour venir à bout de la pandémie de COVID-19, et de la vague Omicron qui fait l’effet d’un véritable tsunami sur le système de santé du Québec, il faut vacciner la population rapidement et massivement, selon le Dr Karl Weiss, microbiologiste et spécialiste en maladies infectieuses à l'Hôpital général juif de Montréal.

• À lire aussi: La pandémie de COVID-19 achève ou pas?

• À lire aussi: Les 40 ans et plus pourront prendre rendez-vous pour la 3e dose lundi

• À lire aussi: Le Collège des médecins veut serrer rapidement la vis aux non-vaccinés

Ce n’est pas la première fois que l’expert insiste afin d’accélérer la 3e dose de vaccin dans la population: déjà, le 14 décembre dernier, Dr Weiss avertissait du cocktail dévastateur qu’allait créer le variant Omicron, alors que Québec semblait tergiverser sur le «booster».

Près d’un mois plus tard, le spécialiste en maladies infectieuses revient à la charge, et considère que le problème n’est pas que celui des non-vaccinés. 

«Je vous dirais que le problème est la vaccination. On a débuté notre campagne de vaccination tardivement, même quand on avait du variant Delta. On n’a pas vacciné assez rapidement, y compris les travailleurs de la santé», déplore-t-il en entrevue à Mario Dumont sur LCN, lundi. 

Dr Weiss considère qu’il faut être pratico-pratique et surtout proactif.

«Il faut accélérer la campagne de vaccination à tous les niveaux. Aujourd’hui, au Québec, on dit que les gens de plus de 40 ans devraient aller se faire vacciner. En réalité on devrait ouvrir la porte à tout le monde. Avoir des centres de vaccination 24 heures par jour, sept jours par semaine.»

Il considère qu’il faut trouver de nouvelles solutions et penser «en dehors de la boite». 

«Si on a besoin de vaccinateurs, il suffit juste d’aller chercher tous les étudiants en médecine, en sciences infirmières, et les envoyer vacciner le monde! Qu’ils sortent trois semaines de leur faculté de médecine, de leur tour d’ivoire. Passer par là, ça ne changera rien à votre vie et votre formation de docteur! Et probablement que ça va leur donner une expérience humaine et technique considérable et très bonne pour le reste de leur vie», croit-il.

À voir aussi 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.