/sports/hockey
Navigation

Les Penguins sont «limités»

Les Penguins sont «limités»
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les Penguins de Pittsburgh devront être pris au sérieux ce printemps, mais ils peineront à ajouter de la profondeur à leur formation avant la date limite des transactions, selon le président de l’équipe, Brian Burke.

• À lire aussi: Ben Chiarot, un défenseur convoité

• À lire aussi: André Tourigny et Gabriel Landeskog sur le protocole

Lors d’un entretien paru sur le site web de la LNH, l’homme de 66 ans a vanté les mérites de ses Pens. 

«Croyons-nous que nous sommes des prétendants au titre? Oui, et c’est le cas depuis que nous sommes arrivés ici», a estimé l’ex-analyste à la télévision, faisant allusion au tandem qu'il forme avec le directeur général, Ron Hextall.

Les Penguins ont été décimés par les blessures cette saison. Le capitaine, Sidney Crosby, a raté 12 parties, sept de moins que l’attaquant Bryan Rust. Jake Guentzel et Kristopher Letang se sont absentés aussi, à quelques reprises, alors qu’Evgeni Malkin n’a toujours pas joué en 2021-2022, lui qui a été opéré à un genou cet été.

«Nous sommes plutôt limités à cause des restrictions du plafond salarial, donc procéder à une grosse transaction serait probablement difficile. Mais nous allons regarder cela, certainement», a dit Burke.

Les quintuples champions de la Coupe Stanley détiennent leur choix de première ronde pour les trois prochains repêchages, mais ils sont réticents à s’en départir.

«J’adore Jim [Rutherford], mais il est temps d’arrêter cette habitude d’échanger beaucoup pour avoir 20% des chances de gagner.»

Sur les chapeaux de roue

Les Penguins ont tout de même remporté 10 parties consécutives, un sommet dans la LNH cette saison, avant de s’incliner 3-2 devant les Stars de Dallas, samedi. Ils occupent le premier rang de quatrième as dans l’Association de l'Est, sept points devant les Bruins de Boston.

Selon Burke, l’entraîneur-chef Mike Sullivan mérite beaucoup de crédit pour les succès récents des Penguins, qui leur ont permis de rester au plus fort de la course.

«Il a fait tout un travail, c’est un bon entraîneur. Notre objectif est de maintenir le niveau de jeu et d’intensité que nous avons depuis le jour 1, malgré des blessures significatives et des éclosions de COVID. Dans l’armée américaine, pour chaque général, il y a plus de 20 colonels, probablement. Et [Sullivan] est un général», a-t-il illustré.

Burke a ajouté que Crosby, qui a inscrit 22 points à ses 15 dernières parties, a élevé son jeu d’un cran à un moment critique de la saison. Les Penguins ont maintenu un dossier de 11-3-1 dans cette séquence.

À VOIR AUSSI 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.