/finance/business
Navigation

Dic Ann’s: une sauce à hamburger au succès instantané

Les ventes de la sauce à hamburger Dic Ann’s s’envolent et les patrons de la chaîne veulent aller plus loin

GEN - DELBINA POTENZA ET ANTHONY ZAMMIT
Photo Martin Alarie Les cousins Delbina Potenza et Anthony Zammit, ici dans la succursale de Chomedey, à Laval, sont à la tête de la chaîne de restaurants Dic Ann’s, fondée par le grand-père d’Anthony.

Coup d'oeil sur cet article

Les clients des restaurants Dic Ann’s la réclamaient depuis longtemps. C’est maintenant chose faite : ils peuvent dorénavant se procurer la fameuse sauce épicée pour hamburger dans chacun des 12 établissements de la chaîne.

• À lire aussi: L’été à toutes les sauces

• À lire aussi: Ranch Covey Hill: de producteur d’asphalte à éleveur

• À lire aussi: Une PME sur quatre pourrait fermer en 2022

Depuis le début de juin, elle est aussi en vente dans les épiceries Metro à travers la province, et elle se vend comme des petits pains chauds.

« Ça fait des années que l’on pense mettre notre sauce en pot. Il aura fallu la pandémie pour qu’on se décide à passer à l’action », explique Anthony Zammit.

Avec sa cousine Delbina Potenza, il a repris les rênes de l’entreprise familiale fondée par son grand-père en 1954.

« Au début, on a commencé à mettre notre sauce dans un contenant à part pour les commandes à emporter. Elle est toujours meilleure quand elle est ajoutée à la dernière minute dans le hamburger. Puis, on a décidé de la mettre en pot pour que nos clients puissent l’acheter », raconte Delbina.

Une file par moins 30

« Le matin du 16 décembre 2020, alors qu’il faisait moins 30 degrés Celsius, il y avait une longue file devant notre restaurant de Chomedey. Au début, on prévoyait vendre 8 à 10 pots par restaurant. Notre estimation était très en dessous des résultats. Un de nos restaurants en a vendu près de 200 en une journée », raconte Anthony Zammit.

En quelques mois, plus de 15 000 pots de sauce ont été vendus. C’est par le biais des réseaux sociaux qu’Anthony a annoncé le lancement du nouveau produit. La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre. 

« On a eu plus de 500 000 visionnements sur Facebook », précise-t-il.

« Au début, on a voulu limiter l’investissement. La mise en pot et l’étiquetage étaient donc faits à la main dans nos restaurants. Comme on doit augmenter la production, tout est maintenant fait en usine », explique Delbina Potenza.

Recette vieille de 67 ans

Cette sauce est devenue une signature des restaurants Dic Ann’s. Tout a commencé il y a 67 ans, quand Dominic « Dick » Potenza et sa femme, Ann Collecchia, ont décidé d’ouvrir un comptoir à hamburger au coin des rues Papineau et Crémazie, à Montréal. Lui travaillait à l’époque dans un chic restaurant aux États-Unis. Il a alors demandé au chef de lui concocter des recettes de sauce bien épicées qu’il a soumises à un jury composé d’amis. Celle qui a été retenue fait depuis les délices des clients de Dic Ann’s.

Le petit stand de hamburgers a vite été remplacé par un premier restaurant à Montréal-Nord. Puis, à partir des années 1980, Dic Ann’s a ouvert d’autres succursales dans la grande région métropolitaine, qui sont toutes des franchises. 

« Ce sont pour la plupart d’anciens employés qui ont décidé de partir en affaires », explique Anthony Zammit.

Depuis 2014, il y a aussi le camion de rue qui connaît beaucoup de succès auprès des plus jeunes. 

Il n’attend plus que la fin de la pandémie pour recommencer à se promener d’un festival à l’autre.

Expansion en vue

Anthony et sa cousine ont littéralement grandi dans l’entreprise fondée par leurs grands-parents. Ils y ont travaillé dès leur plus jeune âge. 

« On a occupé à peu près tous les emplois », raconte-t-il. Membres de la troisième génération aux commandes, les cousin et cousine ne manquent pas d’ambition pour faire grandir la chaîne Dic Ann’s.

« Notre grand-père n’a pas voulu ouvrir plus de quatre restaurants. Nos parents ont visé 10 pour finalement en ouvrir un douzième. Delbina et moi, on pense différemment. Pour nous, sky is the limit ! » affirme-t-il.

Dans un avenir plus ou moins rapproché, il pourrait donc y avoir des restaurants Dic Ann’s dans d’autres régions du Québec. 

« Les ventes chez Metro nous permettront de voir quels sont les marchés où il y a de la demande », explique Delbina Potenza.

Amateurs, vous savez ce qu’il vous reste à faire pour qu’un restaurant Dic Ann’s ouvre ses portes près de chez vous !  

Dic Ann’s   

  • Date de fondation : 1954  
  • Domaine d’activités : restauration  
  • Basée à : Montréal  
  • Nombre d’employés : 180   

À voir aussi 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.