/news/education
Navigation

Retour en présence à partir du 17 janvier dans les cégeps et universités

Coronavirus. Business workers working from home wearing protective mask. Small company in quarantine for coronavirus working from home with sanitizer gel. Small company concept.
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Les étudiants des cégeps et des universités pourront aussi retourner en classe à partir du 17 janvier.

• À lire aussi: Québec rouvre les écoles primaires et secondaires lundi

Le premier ministre François Legault l’a annoncé en soirée mercredi, dans une publication diffusée sur les réseaux sociaux.

La ministre de l’Enseignement supérieur, Danielle McCann, avait d’ailleurs rencontré les acteurs du réseau postsecondaire mardi et mercredi à ce sujet.

Danielle McCann
Photo d'archives Agence QMI, Joël Lemay
Danielle McCann

Les établissements qui ont reporté leur rentrée au 31 janvier, ou même plus tard, auront la possibilité de conserver ce plan de match, leur a-t-on indiqué.

Vaccination

Le calendrier de vaccination a par ailleurs été devancé mercredi avant-midi. 

Les 18 ans et plus pourront prendre rendez-vous pour la troisième dose à partir de jeudi. 

Dans le milieu de l’enseignement supérieur, le taux de vaccination est de 93 %, incluant les membres du personnel et les étudiants.

Des cliniques de vaccination pourraient être offertes sur les campus dans les prochaines semaines. 

Québec travaille aussi à étendre la distribution de tests rapides aux cégeps et aux universités, ce qui reste toutefois à confirmer selon la disponibilité des trousses dans les prochaines semaines. 

Inquiétudes

La Fédération nationale des enseignantes et des enseignants du Québec (FNEEQ-CSN), qui réclamait un plan de match clair et prévisible concernant la rentrée sur les campus, est sortie « relativement satisfaite » de cette rencontre mercredi.

Sa présidente, Caroline Quesnel, souligne toutefois que l’initiative survient « relativement tard dans le processus ». « C’est une gestion qui est déplorable », lance-t-elle.

Même si les enseignants souhaitent le retour en classe de leurs étudiants, plusieurs inquiétudes demeurent par rapport à la gestion des absences liées à la COVID-19 dans les semaines à venir, tempère Mme Quesnel.

« Ce qui s’est passé à petite échelle cet automne va se dérouler à grande échelle dans les prochaines semaines, ce sera un grand défi », dit-elle.

Plusieurs questions

À la Fédération étudiante collégiale du Québec (FECQ), on indique toutefois qu’il reste encore plusieurs questions sans réponses à quelques jours de cette rentrée sous le signe d’Omicron.

Des étudiants qui doivent aller en cours lundi n’ont toujours pas reçu de communication de leur établissement, déplore-t-on.

Au cours des derniers jours, des cégeps ont annoncé qu’ils reportaient la rentrée prévue le 17 janvier au 24 ou au 31 janvier. 

D’autres n’avaient toutefois pas annoncé de changement à leur calendrier.

À VOIR AUSSI   

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.