/news/education
Navigation

Retour en classe dès lundi: le masque en tout temps à l’école

Le premier ministre fera le point lors d’une conférence de presse, aujourd'hui à 15h

Coup d'oeil sur cet article

Les écoles primaires et secondaires ouvriront le lundi 17 janvier comme prévu, tout comme les cégeps et les universités qui le souhaitent.

• À lire aussi: À moins d'un revirement, le couvre-feu levé dès lundi

• À lire aussi: Retour en présence à partir du 17 janvier dans les cégeps et universités

Le premier ministre François Legault a confirmé mercredi en soirée le retour en classe à partir du 17 janvier par le biais d’une publication sur les réseaux sociaux. Il fera le point lors d’une conférence de presse, jeudi à 15h.

  • Écoutez l’entrevue de Benoit Dutrizac avec Éric Gingras, Président de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) sur QUB radio :

Le nouveau directeur de la santé publique, le Dr Luc Boileau, a donné son feu vert à la réouverture des écoles, comme le souhaitaient le premier ministre et plusieurs pédiatres. 

«L’immense majorité des enfants ne courent pas de risques de santé importants avec la Covid. Par contre, les retards scolaires et l’isolement peuvent causer des problèmes importants. (...) Si tout le monde y met du sien, ça va bien se passer et les enfants vont retrouver leur joie de vivre. On doit ça à nos enfants», a affirmé M. Legault, qui dit néanmoins comprendre l’inquiétude des parents, du personnel scolaire et des enseignants. 

Lors du retour en classe, les élèves devront porter le masque en tout temps, y compris dans le transport scolaire, comme c’était déjà le cas avant les vacances des Fêtes. 

Les étudiants des cégeps et des universités pourront aussi revenir en classe à partir du 17 janvier (lien vers autre texte sur le web). 

Photo AGENCE QMI, MARIO BEAUREGARD

Masques N95

Dans le réseau scolaire, des masques N95 seront par ailleurs disponibles pour les membres du personnel des écoles spécialisées qui le souhaitent. Dans ces écoles, où plusieurs éclosions ont été déclarées au cours des derniers jours, plusieurs élèves ne sont pas en mesure de porter le masque. 

Québec travaille par ailleurs à étendre la disponibilité des masques N95 à d’autres membres du personnel scolaire et éventuellement à tous ceux qui souhaitent le porter, selon nos informations. Cette mesure était réclamée par plusieurs syndicats et partis d’opposition. 

L’accès à des tests rapides devrait aussi être étendu dans le réseau scolaire, notamment pour des membres du personnel.   

  • Écoutez l'entrevue de Richard Martineau avec l'enseignant Luc Papineau sur QUB radio :   

Isolement réduit

Un nouveau protocole sanitaire sera par ailleurs mis en place dans les écoles. La période d’isolement pour les cas positifs passera de 10 à 5 jours selon certaines conditions (voir encadré plus bas). 

Des groupes d’élèves ne seront plus fermés systématiquement même si plusieurs cas sont déclarés dans une même classe. La santé publique considère désormais qu’un enfant doit s’isoler seulement s’il a été en contact avec une personne positive à la maison, et non à l’école, où les risques sont jugés moins importants en raison du port du masque. 

Dans le réseau scolaire, plusieurs questions demeurent toutefois sans réponse concernant l’application concrète de ce nouveau protocole sanitaire. 

Activités parascolaires

De leur côté, les activités parascolaires seront suspendues pour «au moins deux semaines», indique-t-on.  

Puisque le sport scolaire ne reprendra pas tout de suite, le sport civil devrait lui aussi rester sur pause pour l'instant. 

Mercredi soir, le gouvernement prévoyait toutefois que les programmes de sport-études et concentrations qui sont inclus dans la grille-matière reprendraient toutefois lundi. 

Pénurie de personnel appréhendée

Québec travaille par ailleurs sur un «plan de contingence» afin de prévoir quelles mesures seront mises en place dans le réseau scolaire en cas de manque de personnel.

La pénurie de personnel causait déjà des maux de tête aux directions d’école cet automne, bien avant l’apparition du variant Omicron. Dans le réseau scolaire, plusieurs craignent des bris de services si un nombre élevé de membres du personnel doivent s’absenter en raison du virus. 

Québec fera le point sur la rentrée lors d’une conférence de presse prévue jeudi. 

Passeport vaccinal élargi

Québec compte également continuer d’élargir l’application du passeport vaccinal à plus de commerces non essentiels pour serrer la vis à nouveau aux non-vaccinés. 

Après la SAQ, la SQDC et les salons de coiffure et d’esthétique, une preuve vaccinale sera éventuellement requise pour entrer dans les magasins à grande surface de type Canadian Tire.

Les petits commerces, qui sont généralement moins bondés de clients, ne seraient pas touchés par cette nouvelle mesure, selon nos informations.

– Avec la collaboration de Sébastien Ménard

Comment seront gérés les cas de COVID à l’école ?  

► Un élève positif à la COVID-19 devra s’isoler pendant au moins cinq jours à la maison.

► Si l’élève ne fait pas de fièvre depuis au moins 24 heures et que ses symptômes diminuent, il pourra passer un autotest après cette période de cinq jours.       

  • Si le résultat est positif, il demeure à la maison pour cinq jours supplémentaires.       
  • Si le résultat est négatif, il retourne en classe en portant le masque comme ses camarades de classe. Dans la mesure du possible, il doit maintenir une distanciation physique avec les autres personnes.              

Fini les fermetures systématiques de groupes 

Des groupes d’élèves ne seront plus fermés systématiquement même si plusieurs cas sont déclarés dans une même classe. La Santé publique considère désormais qu’un enfant doit s’isoler seulement s’il a été en contact avec une personne positive à la maison, et non à l’école, où les risques sont jugés moins importants en raison du port du masque.

À voir aussi