/sports/hockey
Navigation

Retour des Nordiques: Québec obtient une rencontre virtuelle avec la LNH jeudi

Le ministre Girard abordera jeudi matin le potentiel retour des Nordiques

HKN-HKO-SPO-2021-NHL-EXPANSION-DRAFT
Photo AFP Le commissaire de la LNH Gary Bettman lors d’un passage à Seattle l’été dernier.

Coup d'oeil sur cet article

QUÉBEC | La rencontre prévue entre le ministre des Finances Eric Girard et le commissaire de la LNH, Gary Bettman, pour parler d’un potentiel retour des Nordiques à Québec se déroulera cet avant-midi, de manière virtuelle.

L’information a d’abord été rapportée par Le Devoir et confirmée ensuite au Journal, autant par la LNH que par un membre du cabinet du ministre. 

« Nous attendons cette rencontre et nous sommes heureux d’être à l’écoute », a répondu le commissaire adjoint Bill Daly via courriel, lorsqu’il a été appelé à exprimer ses attentes.

Le Bureau parlementaire a quant à lui obtenu la confirmation que Bettman et son bras droit Daly représenteront la LNH, tandis que M. Girard et son sous-ministre Pierre Côté parleront au nom de Québec, lors de cette réunion.

Quant à savoir si celui qui est surnommé le « ministre des Nordiques » se rendra disponible après la réunion avec les bonzes de la Ligue nationale de hockey pour livrer ses impressions, son cabinet a fait savoir au Journal que « ce n’est pas prévu pour le moment ».

Les Nordiques sont partis pour le Colorado en mai 1995 et le gouvernement aimerait convaincre les dirigeants du circuit que l’économie de Québec est plus vigoureuse que ce qu’elle était à l’époque.

  • Écoutez la revue de l'actualité de Philippe-Vincent Foisy et Alexandre Moranville-Ouellet sur QUB radio :

Pas à New York

C’est durant l’été que M. Girard a été mandaté par le premier ministre Legault pour travailler sur ce dossier. 

L’information a été ébruitée en novembre et les partis d’opposition ont vite dénoncé ce qu’ils considèrent comme une méthode de diversion pour que le gouvernement soit moins talonné sur sa gestion de la pandémie. 

Initialement, la rencontre devait avoir lieu à New York, dans les bureaux de la LNH, mais la COVID-19 a contrecarré les plans. La propagation du variant Omicron a refroidi les parties impliquées. 

Bettman ne promet rien

En décembre, lors de la rencontre des gouverneurs de la LNH à Palm Beach, en Floride, Bettman avait fait allusion à la rencontre.

« Je ne sais pas quelles sont les attentes [du gouvernement] et c’est pourquoi il y a une rencontre. Ne tentons pas de déduire quoi que ce soit. Après le meeting, je serai heureux de vous dire ce qui est ou n’est pas arrivé », avait-il dit.

Fidèle à ses habitudes, il s’était bien gardé de raviver la flamme des fervents du retour des Nordiques.

« Le problème est toujours le même. Avons-nous une équipe qui souhaite déménager ? À l’heure actuelle, ce n’est pas le cas. Voudrons-nous procéder à une autre expansion ? À l’heure où on se parle, nous n’avons pas ce souhait. Je vais avoir cette rencontre et je suis heureux d’écouter ce que le gouvernement du Québec aura à me dire », avait-il expliqué.

– Avec la collaboration de Marc-André Gagnon