/sports
Navigation

Surf des neiges - Arnaud Gaudet encore rapide en slalom

Surf des neiges - Arnaud Gaudet encore rapide en slalom
Photo Facebook, archives

Coup d'oeil sur cet article

Au lendemain de sa septième place à l’épreuve individuelle du slalom en parallèle, Arnaud Gaudet a joint ses efforts à ceux de l’Ontarienne Megan Farrell pour prendre le onzième rang du slalom en parallèle par équipe mercredi, à la Coupe du monde de surf des neiges de Bad Gastein, en Autriche. 

• À lire aussi: Jeux de Pékin : un stress qui tire à sa fin pour les athlètes canadiens

Les deux Canadiens ont eu un laissez-passer au premier tour avant de se buter aux Suisses Nevin Galmarini et Ladina Jenny, éventuels quatrièmes.

Dans sa descente, le planchiste de Montcalm a devancé Galmarini de 4 centièmes de seconde, sauf que sa coéquipière a complété le parcours avec un retard de 0,79 seconde sur son opposante.

«On a été un peu malchanceux, car nous étions contre une équipe qui était assez forte. Nevin Galmarini est champion olympique (slalom géant en parallèle) en 2018 et Ladina Jenny a deux podiums cette saison», a commenté Gaudet, qui est âgé de 21 ans.

L’équipe Canada 3, formée de Jasey-Jay Anderson et de Kaylie Buck, a elle aussi atteint la ronde des huitièmes de finale et a terminé sa journée au 16e rang. Les Canadiens ont d’abord devancé l’équipe Pologne 2 pour ensuite voir leur journée s’arrêter contre les Russes Dmitrii Loginov et Sofiya Nadyrshina après leur avoir concédé 1,77 seconde.

Canada 2, qui réunissait Darren Gardner et Jennifer Hawkrigg, s’est classé en 14e place.

Arvid Auner et Julia Dujmovits d’Autriche 4 ont devancé Dmitry Karlagachev et Natalia Soboleva de Russie 2 en grande finale. Elias Huber et Ramona Theresia Hofmeister (Allemagne 1) ont complété le podium.

«Je suis assez confiant dans ma façon de "rider" en slalom. Je vois que je suis dans les meilleurs et que je peux le faire. C’est de la confiance que je peux amener dans mes parcours en slalom géant aussi», a poursuivi Gaudet, qui a adoré s’élancer dans cette épreuve disputée en soirée.

Le circuit de la Coupe du monde demeure en Autriche et se déplacera à Simonhohe pour des épreuves individuelles et par équipe de slalom géant en parallèle vendredi et samedi.

Gaudet a d’ailleurs déjà commencé à préparer cette compétition, car son palmarès en slalom géant est moins bien garni que celui des épreuves de slalom. Mercredi matin, il a effectué une demi-douzaine de descentes d’entraînement en slalom géant.

«Simonhohe, c’est difficile parce que l’inclinaison de la piste est très plate. Il faut garder notre vitesse et les temps sont toujours très serrés. Une seule petite erreur peut te coûter une demi-seconde. Nous nous sommes entraînés là avant le jour de l’an et à la fin, je commençais à avoir une bonne touche et ça allait de mieux en mieux. Je pense que je suis capable de faire quelque chose. Ça s’en va du bon côté!» a-t-il conclu.

À VOIR AUSSI