/world/pacificasia
Navigation

Taïwan a retrouvé l'épave de son F16 abîmé en mer

Taïwan a retrouvé l'épave de son F16 abîmé en mer
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Taipei | Les sauveteurs taïwanais ont localisé mercredi l'épave d'un avion de chasse F-16V qui s'est abîmé en mer la veille, a annoncé le centre national de secours, moins de deux mois après l'inauguration du premier escadron constitué des appareils à la technologie la plus avancée de l'île. 

Une nuit de recherches impliquant plusieurs hélicoptères, des navires des garde-côtes et plus de 60 hauts-responsables, n'a pas permis de retrouver le pilote et seuls des restes du fuselage ont été localisés, ont expliqué les sauveteurs.

L'avion a disparu des écrans radars mardi près d'une demi-heure après son décollage de sa base dans le sud-ouest de l'île pour un vol d'entraînement de routine.

L'armée de l'air a expliqué que l'appareil a piqué vers la mer et qu'elle n'avait pas pu déterminer si le pilote de 28 ans s'était éjecté du cockpit.

Cet accident survient moins de deux mois après la mise en service par Taïwan du premier escadron de F-16V, de conception américaine, dans un effort de remise à niveau de sa flotte aérienne, alors que les tensions avec la Chine sont à leur plus haut.

Le reste de la flotte a été cloué au sol.

Pékin revendique sa souveraineté sur l'île démocratique de Taïwan et s'est promis de la reprendre un jour, par la force si nécessaire.

Sous la présidence de Xi Jinping, la Chine a intensifié sa pression économique, diplomatique et militaire sur ce territoire.

L'armée de l'air taïwanaise a connu des accidents mortels ces dernières années, sous la pression constante de Pékin, qui multiplie les incursions dans la zone d'identification de défense aérienne (Adiz) de l'île depuis 2020.

L'an dernier, Taïwan a enregistré 969 incursions d'avions de guerre chinois dans l'ADIZ, selon des données compilées par l'AFP, soit plus du double des 380 incursions de l'année précédente.

En mars dernier, Taïwan a cloué au sol tous ses appareils militaires après la collision en vol de deux avions de combat entraînant la mort d'un pilote et la disparition d'un autre, troisième accident mortel en moins de six mois.