/news/currentevents
Navigation

Un proxénète violent d’ici abattu à Calgary

Le Longueuillois de 36 ans a été tué dans une ruelle

Éric Jean-Pierre Riendeau, 36 ans, a été tué jeudi dernier à Calgary, en Alberta.
Photo courtoisie de la famille Éric Jean-Pierre Riendeau, 36 ans, a été tué jeudi dernier à Calgary, en Alberta.

Coup d'oeil sur cet article

Un proxénète québécois qui a déjà été impliqué dans une affaire de trafic humain dans l’Ouest canadien a été abattu en plein jour la semaine dernière dans un quartier résidentiel de l’Alberta.

Le corps d’Éric Jean-Pierre Riendeau a été trouvé vers 15 h 20, jeudi dernier, dans une ruelle du quartier Sunalta, à Calgary.

Malgré les efforts des secouristes qui ont été dépêchés, l’homme de 36 ans est mort sur place.

Cet après-midi-là, un résident du secteur a dit avoir entendu trois coups de feu, a relaté le réseau télévisé Global News.

Riendeau, originaire de Longueuil, sur la Rive-Sud de Montréal, semblait avoir été atteint par au moins un projectile d’arme à feu, a déclaré le Service de police de Calgary (SPC), au lendemain des événements.

Il aurait de toute évidence été victime d’une « fusillade ciblée ».

Le Québécois n’avait rien d’un enfant de chœur. Il avait cumulé des accusations pour crimes violents depuis le début des années 2000.

Au Québec, il avait notamment fait l’objet de condamnations pour violence conjugale, voies de fait graves, agression armée, introduction par effraction et vol.

Il s’était ensuite exilé en Alberta, où les choses ne se sont guère améliorées.

Trafic humain dans l’ouest

En 2010, Le Journal rapportait qu’il y avait été accusé de trafic humain, voies de fait et vivre des fruits de la prostitution.

Riendeau avait été arrêté après qu’une jeune Québécoise de 18 ans eut réussi à lui échapper et à composer le 911.

Un document de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) datant de 2013 décrit qu’il avait rencontré sa victime à Montréal.

Il l’avait alors invitée à Calgary.

Quand la jeune femme s’est retrouvée fauchée, Riendeau lui a dit qu’elle devait se prostituer si elle voulait rentrer chez elle.

Il était violent et la menaçait de mort pour s’assurer qu’elle reste, peut-on lire.

Selon la GRC, il a été déclaré coupable de vivre des profits de la prostitution.

Riendeau est ainsi devenu la première victime de meurtre de l’année à Calgary.

« L’enquête n’en est qu’à ses balbutiements, il est trop tôt pour émettre l’hypothèse si cela était lié au crime organisé ou à un seul individu », a dit Ashlee Gendi, porte-parole du SPC. Elle ne pouvait pas dire non plus si le défunt faisait partie ou était affilié à un groupe organisé.  

  • Quiconque a de l’information à propos de cette affaire peut communiquer avec le Service de police de Calgary au 403-266-1234 ou envoyer de l’information anonymement au https://calgarycrimestoppers.org.    

– Avec Antoine Lacroix

À voir aussi