/sports/hockey/canadien
Navigation

Chris Wideman à la patinoire du coin

Il a joué avec des jeunes sur une glace de Westmount

Coup d'oeil sur cet article

Chris Wideman a imité le commun des mortels pour pratiquer l’amour de son sport, le hockey. Durant la longue pause et avec la fermeture du centre d’entraînement, l’Américain a pris ses patins et son bâton pour se présenter à la patinoire du coin près de chez lui, à Westmount. 

• À lire aussi: Le meilleur est-il à venir chez les Stars?

• À lire aussi: Quand Nikita Kucherov va, tout va

« En grandissant, je n’ai jamais eu cette chance de patiner dehors, a dit le défenseur originaire de St. Louis, au Missouri. Tu conduis à Montréal et tu croises des glaces extérieures qui sont entretenues par la Ville. C’est génial. Les jeunes sont extrêmement chanceux d’avoir ça. »

« À mon premier jour sur la glace dehors, je n’avais pas chaussé mes patins depuis 15 jours, a-t-il poursuivi. J’étais juste heureux de me retrouver sur une patinoire. Après cinq ou six minutes à patiner, il y a un plus jeune garçon qui s’est approché pour me dire qu’il me trouvait bon et il voulait savoir où je jouais. Nous avons bien rigolé. Mais c’était vraiment plaisant. Pour le premier jour, j’ai passé près de 90 minutes sur la glace à décocher des tirs et faire des passes avec les jeunes. J’étais heureux de rencontrer de véritables partisans qui restent dans mon quartier. »

Mercredi à Boston, Wideman a joué un premier match depuis le 11 décembre, contre les Blues à St. Louis. Il s’était éloigné de l’équipe pour être présent à la naissance de son premier enfant. Quelques jours plus tard, l’Américain a reçu une mauvaise nouvelle en étant déclaré positif à la COVID-19, ce qui l’a forcé à s’absenter du voyage à Tampa, à Raleigh et à Sunrise. 

Chris Wideman a rejoint ses coéquipiers sur la patinoire du Complexe Bell de Brossard lundi.
Photo Pierre-Paul Poulin
Chris Wideman a rejoint ses coéquipiers sur la patinoire du Complexe Bell de Brossard lundi.

Plusieurs exemples

L’histoire de Wideman qui a patiné sur une glace extérieure n’est pas unique. 

« Chris l’a fait, comme plusieurs autres joueurs à Montréal, a dit Dominique Ducharme à quelques heures du match face aux Bruins. Ce n’est pas toujours publicisé. Je sais que Jonathan Drouin et Josh Anderson ont aussi souvent patiné dehors. Cole [Caufield] et Nick [Suzuki] l’ont aussi fait. Ça vous montre qu’on joue encore un jeu et qu’ils sont passionnés. Il y a une raison qui les mène à la LNH. Quand on leur retire la chance de se retrouver sur la glace, ils cherchent d’autres façons. Ils reviennent à la base du jeu. » 

Suzuki ou Allen

Bien malgré lui, Wideman s’est retrouvé au cœur de l’attention lors des derniers jours. Les collègues du site anglophone de NHL.com ont voté pour lui comme représentant du Canadien au match des étoiles. Il s’agissait d’un drôle de choix, surtout que Wideman se bat pour rester parmi les six premiers défenseurs de l’équipe depuis le début de la saison. Questionné sur ce choix, le défenseur de 32 ans a préféré en rire. 

« Je ne savais pas que j’avais autant de membres de famille qui travaillaient pour le site de la LNH. Ils sont gentils ! »

Wideman a ensuite dit que s’il devait choisir un joueur de son équipe, il opterait pour Nick Suzuki ou Jake Allen. On parlerait de deux candidats plus logiques pour obtenir un voyage à Vegas au début du mois de février. 

À voir aussi