/world
Navigation

COVID : la Norvège lève partiellement l’interdiction de servir de l’alcool

Happy Hour Beer
Ant - stock.adobe.com

Coup d'oeil sur cet article

La Norvège va de nouveau partiellement autoriser la vente d’alcool dans les bars et restaurants, a annoncé jeudi le gouvernement norvégien, parmi d’autres allègements de mesures sanitaires anti-COVID. 

• À lire aussi: Variant Omicron: Québec sort le chéquier pour convaincre son personnel de travailler plus

• À lire aussi: Englué dans le «partygate», Boris Johnson lutte pour sa survie politique

Confrontées à des projections alarmantes liées à l’arrivée du variant Omicron, plus contagieux, les autorités norvégiennes avaient donné un tour de vis en décembre, interdisant notamment de servir de l’alcool dans tous les bars et restaurants du pays.

«Le virus se propage vite, mais beaucoup moins de personnes tombent gravement malades», a souligné le premier ministre Jonas Gahr Støre lors d’une conférence de presse jeudi. 

«Nous avons réussi à contrôler la pression exercée sur les services de santé», a-t-il ajouté.

Mercredi, l’Institut norvégien de santé publique (FHI) avait indiqué que les risques d’hospitalisation en lien avec la COVID étaient 69 % inférieurs avec le variant Omicron, qui représente aujourd’hui environ 90 % des infections dans le pays, qu’avec Delta.

Tout en soulignant que «le pic de l’épidémie reste devant nous», M. Støre a donc estimé que le pays était «dans une nouvelle phase de l’épidémie» justifiant un allègement des mesures sanitaires.

Outre la vente d’alcool dans les lieux de vie, mais pas au-delà de 23 heures et à condition d’être assis, de nouveau permise à compter de vendredi, le gouvernement a décidé d’assouplir les règles de quarantaine, remplacée par des tests pour les cas contacts autres que ceux vivant avec une personne infectée.

Le port du masque reste toutefois obligatoire dans les magasins et centres commerciaux, les transports collectifs doivent être évités aux heures de pointe, le télétravail demeure la règle et les contacts sociaux doivent être limités.

La Norvège, pays de 5,4 millions d’habitants, bat quasi quotidiennement des records d’infections, avec 11 825 nouveaux cas enregistrés mercredi, mais le nombre d’hospitalisations décline.

Selon le FHI, «plusieurs centaines de milliers» de personnes devraient être infectées cet hiver, avec des pics quotidiens pouvant approcher les 50 000 cas.

Depuis le début de la pandémie, 1 381 personnes sont mortes avec la COVID dans le royaume nordique.

À VOIR AUSSI : 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.