/world/europe
Navigation

Grèce : amende pour les non-vaccinés de plus de 60 ans

FILES-GERMANY-HEALTH-VIRUS-VACCINE-PFIZER-BIONTECH
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les personnes non vaccinées de plus de 60 ans se verront infliger à partir du 16 janvier une «amende de 100 euros (143$ canadien) par mois» tant qu’elles ne seront pas vaccinées, a annoncé jeudi le gouvernement grec, rappelant que le vaccin contre le Covid-19 est obligatoire pour cette tranche d’âge. 

• À lire aussi: Les entreprises mises de nouveau à contribution dans la vaccination

• À lire aussi: 3e dose dès la fin des symptômes pour les personnes ayant eu la COVID-19

• À lire aussi: Les 25 ans et plus peuvent prendre rendez-vous pour la 3e dose

Cette décision a été prise, car «neuf décès sur dix dus au coronavirus concernent cette tranche d’âge», a souligné le porte-parole du gouvernement, Yannis Economou, lors d’un point de presse.

Il a précisé que «sept personnes intubées sur dix avaient plus de 60 ans et huit sur dix n’étaient pas vaccinées». 

«À partir du 16 janvier, les sanctions prévues par la loi seront appliquées et une amende administrative mensuelle de 100 euros sera infligée tant que ces personnes ne seront pas vaccinées», a-t-il souligné.

Pour inciter à la vaccination contre le Covid-19, le premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis avait annoncé fin novembre que le vaccin serait obligatoire pour les plus de 60 ans, mais laissé jusqu’au 16 janvier aux personnes non vaccinées pour prendre un premier rendez-vous.

Le ministre de la Santé Thanos Plevris a en outre annoncé jeudi à la radio que 50 centres de tests de dépistage seraient installés près des camps de l’armée, pour soulager les pharmacies qui procèdent à ces tests PCR et transgéniques. 

Selon des données officielles de fin novembre, près de 67 % de la population générale en Grèce a été vaccinée et 79 % des adultes.

La pandémie a fait plus de 21 600 morts en Grèce et le taux de mortalité a fortement augmenté à partir de début novembre. 

Mercredi, 77 personnes sont décédées en 24 heures alors que 670 personnes étaient en réanimation.

Face à la persistance du variant Omicron, les autorités sanitaires grecques ont décidé de prolonger d’une semaine, jusqu’au 23 janvier, les restrictions imposées il y a quinze jours, comme la fermeture des bars et restaurants à minuit, l’interdiction de musique et des rassemblements.

Le variant Delta concerne désormais moins de 20 % des cas, selon M. Plevris.

À VOIR AUSSI :

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.