/news/politics
Navigation

L’anecdote derrière les «ostrogoths en vacances» de Justin Trudeau

L’anecdote derrière les «ostrogoths en vacances» de Justin Trudeau
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Depuis l’envolée lyrique de Justin Trudeau au sujet des «ostrogoths en vacances» partis faire la java à Tulum, les amateurs de politique et spécialistes de l’Antiquité n’ont eu de cesse de spéculer. 

• À lire aussi: Fêtards de l’air pincés par la Santé publique

• À lire aussi: Party dans un avion: le fondateur de Sunwing traite les fêtards d’imbéciles

S’est-il inspiré du Capitaine Haddock dans Les Aventures de Tintin? Aurait-il profité du congé des Fêtes pour relire de vieux numéros d’Astérix et Obélix?

N’en déplaise aux amateurs de bande dessinée, la réponse ne se trouve pas dans la fiction, mais puise ses racines dans le réel, comme l’a raconté une source à l’Agence QMI.

M. Trudeau a expliqué à ses collègues lors d’une réunion d’équipe qu’il devait son inspiration à une anecdote survenue alors qu’il était élève du secondaire au collège Jean-de-Brébeuf, à Montréal. 

  • Écoutez le tour des actualités de Mario Dumont et Carl Marchand sur QUB Radio:  

Lors d’une sortie scolaire au Théâtre du Nouveau Monde, les jeunes écoliers semaient la pagaille dans l’autobus scolaire.

Fulminant, l’enseignant de français qui les accompagnait s’est emporté. C’est alors qu’il aurait hurlé: «Arrêtez de vous comporter comme une bande d’ostrogoths en vacances!»

L’expression est restée gravée dans la mémoire du jeune Justin Trudeau, qui, près de quarante ans plus tard, a finalement trouvé l’occasion parfaite pour remettre le quolibet au goût du jour.

Douze de ces «ostrogoths» qui sont revenus au pays font l'objet d'une enquête de Santé Canada. Trois d'entre eux ont vu leur dossier être transféré au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP).

À voir aussi