/news/currentevents
Navigation

Accusé d’un meurtre 32 mois plus tard

Il avait abattu un homme dans une pizzéria bondée

Accusé d’un meurtre 32 mois plus tard
Photo d'Archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Les parents du jeune homme de 24 ans qui a été froidement abattu dans un restaurant bondé du quartier DIX30 de Brossard se consolent qu’un suspect ait enfin été accusé jeudi, après 32 mois d’enquête.

• À lire aussi: Meurtre à Brossard: la police cherche un véhicule suspect

• À lire aussi: Meurtre au Quartier DIX30: l’enquête transférée à la SQ

« On se sent un petit peu soulagés. On va à sa tombe au cimetière tout le temps, mais on ne peut pas faire grand-chose », a laissé tomber jeudi Joaquim De Souza, père de la victime, Éric Francis De Souza.

Éric Francis De Souza - Assassiné
Photo Tirée du site nécrologique KaneF
Éric Francis De Souza - Assassiné

« Je suis très contente que l’individu qui l’a fait soit puni, qu’il ait été attrapé. Ça n’a pas été facile. Les enquêteurs ont fait un gigantesque travail », a ajouté sa mère, qui préfère taire son nom.

L’Escouade nationale sur la répression du crime organisé a procédé jeudi à l’arrestation de Joshua Sarroino, 27 ans, de Laval.

Joshua Sarroino - Accusé
Photo courtoisie
Joshua Sarroino - Accusé

L’intervention s’est faite par téléphone car celui-ci était déjà emprisonné à Bordeaux, à Montréal, depuis mars, en attente d’un procès pour possession d’armes à feu.

Par vidéoconférence, il a été accusé du meurtre prémédité survenu le 10 mai 2019.

Ce soir-là, De Souza était attablé avec une quinzaine de personnes dans la pizzéria Sofia, sur la Rive-Sud, pour célébrer l’anniversaire d’un de ses bons amis.

« On a découvert que ce n’étaient pas tous des “bons amis” », a confié sa mère.

Soudainement, un suspect cagoulé est entré dans le restaurant et a tiré une seule balle qui a atteint sa cible dans la tête.

Il a ensuite pris la fuite dans une voiture qui a été incendiée et abandonnée non loin de là, près de l’autoroute 30. Une arme à feu a aussi été trouvée tout près, sur la terrasse de la microbrasserie Les 3 Brasseurs.

« C’est écœurant, lâche. J’ai de la peine et beaucoup de rage », a lancé la dame.

Histoire de fraude

La Sûreté du Québec a fait le lien entre le Montréalais et son tireur, car ils faisaient l’objet d’une enquête dans une affaire de fraude visant des aînés aux États-Unis.

Selon les autorités, l’accusé occupait à l’époque un rôle important dans l’organisation criminelle « très active ».

« Il a été mêlé à quelque chose. Mais quand il a découvert dans quoi il se trouvait, il a quitté, fin 2018 », croit fermement sa mère, qui souhaite que les complices du meurtre soient coincés.

Elle qualifie son fils de bon gars qui a commis une erreur. Il avait des antécédents de voies de fait, menace, méfait et vol. Sarroino a lui déjà été condamné pour agression armée. 

– Avec Michaël Nguyen