/news/coronavirus
Navigation

Omicron: Montréal aurait atteint le pic des cas et des hospitalisations

Coup d'oeil sur cet article

Alors que la situation épidémiologique est fragile, avec un nombre de décès et d’hospitalisations élevé, Montréal pourrait avoir atteint le pic des cas de COVID-19 et des hospitalisations, selon les nouvelles simulations de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) et de l’Université Laval.

• À lire aussi: Le Québec ajoute 45 morts à son bilan

• À lire aussi: Le Québec en retard dans la course pour la 3e dose

• À lire aussi: Variant Omicron: Québec sort le chéquier pour convaincre son personnel de travailler plus

Selon les modélisations, qui se basent sur les mesures sanitaires actuelles — dont la fermeture des écoles —, les pics des cas et des nouvelles hospitalisations auraient été atteints ou seraient atteints d’ici le 17 janvier.

«Les pics d’hospitalisation en cours et des décès surviendraient plus tard, selon la durée d’hospitalisation et le délai entre l’infection et le décès. À défaut de données sur les cas, les données d’hospitalisation incidentes des prochains jours permettront de mieux comprendre la trajectoire de l’épidémie», a indiqué l’INSPQ par communiqué.  

  • Écoutez l’entrevue de Benoît Dutrizac avec Gaston De Serres, médecin épidémiologiste à l’Institut national de santé publique du Québec, membre du Comité sur l'immunisation du Québec, sur QUB radio:    

Les simulations montrent dans un scénario pessimiste que le retour à l’école en janvier pourrait retarder le pic des cas.

«En ce sens, un suivi de la transmission chez les jeunes au moment du retour à l’école est primordial pour mieux anticiper l’évolution de l’épidémie dans les prochaines semaines et le risque de percolation vers des groupes plus vulnérables», a indiqué Éric Litvak, vice-président aux affaires scientifiques à l’INSPQ.

«Dans les prochains jours, les données d’hospitalisation, nouvelles et en cours, nous permettront de mieux comprendre la trajectoire de l’épidémie. Étant donné la transmission communautaire très élevée, la situation demeure fragile même si un ralentissement de la croissance des cas et des hospitalisations pourrait se produire prochainement», a pour sa part indiqué Marc Brisson, chercheur au Groupe de recherche en modélisation mathématique et en économie de la santé liée aux maladies infectieuses de l’Université Laval.

À voir aussi    

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres