/finance/news
Navigation

Où trouver l’argent pour faire des rénovations dans sa maison?

Repair_05
Illustration Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Propriétaire d’une maison depuis 4 ans, Isabelle souhaite passer à la prochaine étape, soit accueillir de futurs locataires au sous-sol afin d’augmenter ses revenus mensuels. Pour s’assurer de susciter de l’intérêt pour son nouveau logement, elle devra toutefois procéder à quelques rénovations. Bien qu’elle n’ait actuellement pas d’argent de côté pour réaliser les travaux, elle possède toutefois de l’équité sur sa maison. 

Son questionnement est le suivant : Devrait-elle sortir de l’argent en augmentant son hypothèque ? 

Comment ça marche ?

Refinancer votre hypothèque, ça veut tout simplement dire refaire un emprunt sur une partie de la valeur de votre demeure et du capital déjà remboursé sur votre prêt hypothécaire. Normalement, le montant disponible correspondra à 80 % de la valeur nette de votre maison. 

En voici un exemple :

Valeur marchande actuelle de votre maison : 400 000 $ 

  • 80 % de ce montant : 320 000 $ 
  • Ce qu’il vous reste à rembourser sur votre prêt hypothécaire : 150 000 $ 
  • Équité disponible : 170 000 $  

Trois bonnes raisons de refinancer son hypothèque

1. Financez vos rénos  

Les rénovations sont la principale raison d’un refinancement hypothécaire. Les travaux bien exécutés pourront à la fois enrichir la qualité de vie d’Isabelle et augmenter la valeur de sa maison. L’important, c’est de protéger votre investissement (votre maison) et d’y ajouter de la valeur. En plus de rénover pour être capable de louer un logement, vous gagnerez à considérer, dans l’ordre, les éléments suivants : les rénovations d’entretien et de réparation (toit, fissures), d’amélioration (fenêtres, isolation) et de mode de vie (cuisine, salle de bains). 

2. Consolidez vos dettes

Le refinancement hypothécaire est aussi, pour plusieurs, l’occasion de consolider certaines dettes, et ce, en profitant d’un taux d’intérêt beaucoup plus bas. 

Pensons notamment aux taux d’intérêt des cartes de crédit ou de prêts personnels qui sont généralement beaucoup plus élevés que ceux des prêts hypothécaires. Il devient alors avantageux de rassembler ces dettes à un taux inférieur afin d’en faciliter le remboursement.

Par exemple, vous versez un montant de 1000 $ par mois pour rembourser votre carte de crédit sur laquelle il y a une dette de 20 000 $ (20 % d’intérêt) en plus d’un prêt personnel de 5000 $ (8 % d’intérêt) qui vous coûte 101 $ par mois. En choisissant de consolider votre dette de 25 000 $ à 3 % d’intérêt remboursable sur 25 ans, ce n’est plus 1101 $ par mois que vous aurez à débourser, mais plutôt 118 $ par mois. Une nette différence qui pourrait peser lourd dans la balance.

3. Acquérir de nouveaux biens immobiliers

Plusieurs propriétaires profitent de la valeur augmentée sur leur immeuble ou de l’équité disponible sur leur maison principale pour financer l’achat d’un autre bien immobilier. Que ce soit un terrain, un condo locatif, un chalet, un duplex, un triplex ou tout autre investissement immobilier.

En conclusion, quel que soit votre projet, rappelez-vous que le refinancement hypothécaire devrait vous servir uniquement à augmenter votre qualité de vie ou créer de la valeur sur vos biens immobiliers à court et à long terme. Le cas d’Isabelle est un excellent exemple d’une utilisation saine du refinancement.

Conseils  

  • N’oubliez pas de vérifier à la Ville s’il est permis d’ajouter un logement à votre maison.  
  • Améliorez votre santé financière en payant le solde de vos emprunts qui coûtent le plus cher en intérêts. 
  • Attention de ne pas utiliser le refinancement hypothécaire à répétition pour vous sortir du cercle vicieux de l’endettement.  

Ghislain Larochelle est un professionnel inscrit à l’Ordre des ingénieurs du Québec ainsi qu’à l’OACIQ.