/news/health
Navigation

Une clinique privée qui opère à plein régime

Coup d'oeil sur cet article

Alors que le délestage se poursuit dans les hôpitaux du Québec, le centre de chirurgie DIX30 de Brossard opère, quant à lui, à plein régime.

«On fonctionne à 110% de notre capacité. On n'a eu aucun délestage, aucune attrition», a indiqué le directeur général de Chirurgie DIX30, Normand Laberge, en entrevue à TVA Nouvelles.

Une soixantaine d'infirmières et de préposés se relaient et plus de 80 médecins du réseau public viennent en renfort.

«Ça peut être de la chirurgie mineure, comme j'ai fait hier, ou de la chirurgie sur anesthésie générale qu'on fait occasionnellement, donc une journée complète de huit heures. C'est très fonctionnel ici. On peut faire jusqu'à six à huit chirurgies par jour», raconte, le chirurgien Sylvain Desgroseillers.

Chaque année, le Centre de chirurgie DIX30, qui appartient à des investisseurs privés, effectue 22,000 interventions chirurgicales à la demande de plusieurs hôpitaux de la Montérégie et de Montréal.

Encore une fois aujourd'hui, c'est 125 opérations qui auront lieu ici, pour les cataractes, la chirurgie générale et l'orthopédie.

Le gouvernement paie la facture. En raison du délestage dans les hôpitaux, d'autres chirurgies vont être effectuées ici. Et on commencera même, au cours des prochains jours, à y effectuer des chirurgies de cancer urgentes.

«On nous demande maintenant de faire des cas plus lourds. On nous demande de commencer des cas d'oncologie, de cancer du sein ou de cancer d'autres éléments», explique Normand Laberge

En pleine pandémie, cette clinique va permettre au système de sauver des patients, et peut-être même des vies.

«On est le dernier rempart pour le système de santé. Si nous on tombe, eh bien, il n'y a plus rien d'autre», affirme le directeur général de Chirurgie DIX30.

  • Écoutez l’entrevue de Benoit Dutrizac avec Dr Martin Champagne, président de l’Association des médecins hématologues et des oncologues du Québec sur QUB radio :

À voir aussi