/sports/hockey
Navigation

COVID-19: la LHJMQ reporte la reprise des activités

La reprise des matchs est maintenant repoussée au début du mois de février dans la LHJMQ

COVID-19: la LHJMQ reporte la reprise des activités
Photo d'archives, Didier Debusschère

Coup d'oeil sur cet article

La LHJMQ, qui avait récemment dit ne pas être chaude à l’idée de disputer des rencontres à huis clos, a choisi de repousser à nouveau la reprise de ses matchs, cette fois au 1er février. 

• À lire aussi: Un suivi virtuel pour les jeunes hockeyeurs

• À lire aussi: Repêchage de la LNH: trois espoirs de la LHJMQ classés au premier tour

Dans un communiqué publié vendredi, le circuit Courteau a expliqué que le retour sur la glace était retardé « puisqu’il n’y a aucun horizon clair sur le relâchement des restrictions de COVID-19 ».

C’est la troisième fois que la LHJMQ reporte le retour à la compétition de ses 18 équipes. Celles-ci devaient initialement revenir au jeu le 28 décembre, après la traditionnelle pause de Noël. La flambée des cas de COVID avait contraint les instances du circuit à repousser le retour au 7 janvier, puis à la semaine prochaine.

Besoin de spectateurs

Cette reprise des activités à compter du 17 janvier semblait cependant conditionnelle à ce que les matchs puissent se tenir devant des gradins remplis à au moins 50 % de leur capacité, ce qui n’est toujours pas possible. 

Le gouvernement du Québec n’a pas annoncé d’assouplissements à cet égard lors de son point de presse de jeudi. 

« Sans dire que c’est un impératif [financier] pour nous de jouer devant des spectateurs, on en a besoin », avait dit au Journal Martin Lavallée, l’adjoint du commissaire Gilles Courteau, la semaine dernière. 

Les amateurs de hockey junior ont hâte de renouer avec les amphithéâtres et de pouvoir encourager leur équipe favorite, comme c’était le cas sur cette photo prise le 9 octobre, au Centre Vidéotron.
Photo d’archives
Les amateurs de hockey junior ont hâte de renouer avec les amphithéâtres et de pouvoir encourager leur équipe favorite, comme c’était le cas sur cette photo prise le 9 octobre, au Centre Vidéotron.

Même si la pause de matchs est prolongée, les joueurs sont tout de même revenus auprès de leur équipe vendredi, afin de pouvoir reprendre l’entraînement et les cours. 

Ceux-ci ont dû se soumettre à plusieurs tests COVID avant de pouvoir retourner dans leur famille d’accueil et dans les installations de leur club. 

Environ 100 joueurs, membres du personnel et officiels de la ligue ont contracté la maladie depuis les Fêtes, mais la très grande majorité n’avaient déjà plus de symptômes la semaine dernière.

Malgré ce nouveau report, la ligue dit avoir toujours espoir de pouvoir disputer un calendrier complet de 68 parties. 

Le match des espoirs repoussé

La Ligue canadienne de hockey a pour sa part décidé de repousser le match des meilleurs espoirs du circuit, qui devait se tenir le 2 février, à Kitchener en Ontario, « en raison des défis continuels de la pandémie ». La date de reprise n’a pas encore été déterminée. 

Cette rencontre met en vedette les espoirs de trois ligues canadiennes (la LHJMQ, la Ligue de l’Ontario et la Ligue de l’Ouest) les plus susceptibles d’être sélectionnés lors du prochain repêchage de la Ligue nationale. 

La liste des participants n’a pas encore été dévoilée.

À VOIR AUSSI :