/news/currentevents
Navigation

Des cas de fraude vaccinale rapportés à Vancouver

Des cas de fraude vaccinale rapportés à Vancouver
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Afin d’obtenir un passeport vaccinal, de nombreuses personnes paieraient des gens dans le besoin pour qu’ils se fassent vacciner à leur place à Vancouver. 

• À lire aussi: Obligation vaccinale dans les commerces : «Un canon pour tuer une mouche»

• À lire aussi: À moins d'un revirement, le couvre-feu levé dès lundi

Les autorités sanitaires de la ville n’ont cependant pas voulu confirmer le nombre de cas liés à cette affaire, a rapporté Global News. Elles ont toutefois confirmé qu’au moins une poignée de personnes avait été épinglée pour avoir obtenu leur passeport vaccinal à l’aide de cette «déplorable» technique.

Une porte-parole de l’Union Gospel Mission, Nicole Mucci, a mentionné que les fraudeurs profitaient de la situation difficile de certaines personnes dans l’est du Centre-ville. «La réalité est que, pour les personnes vivant avec des abus de substances ou qui sont en situation d’itinérance, l’opportunité de faire quelques centaines de dollars n’est pas un choix, c’est un moyen de survie», a-t-elle expliqué au média.

Selon un travailleur de la santé de la région qui se serait confié à The Tyee, un patient lui avait dit avoir été payé 200 $ pour se faire vacciner à la place de quelqu’un d’autre.

En réaction, les responsables de la santé de la province qui ont réduit les obstacles à la vaccination, notamment en mettant en place des cliniques de vaccination contextuelles pour les personnes vulnérables, pourraient exiger de nouveau l'obligation de fournir une pièce d'identité avec photo pour empêcher des tentatives similaires, a rapporté Global News.

Les dossiers de vaccination frauduleux ont pour leur part été retirés du registre provincial d'immunisation et les cartes de vaccination de la Colombie-Britannique sont révoquées.

À voir aussi