/world/europe
Navigation

France : l’inflation au plus haut depuis 2018, portée par l’énergie

France : l’inflation au plus haut depuis 2018, portée par l’énergie
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les prix de l’énergie et du gaz ont fait culminer en 2021 l’inflation française à son plus haut niveau depuis 2018 en moyenne, contraignant le gouvernement à multiplier les mesures de soutien à trois mois de l’élection présidentielle. 

• À lire aussi: L’inflation est désormais la cible à abattre aux États-Unis

• À lire aussi: Explosion des demandes aux Banques alimentaires du Québec

• À lire aussi: Hausse des prix de 7% en 2021, plus forte inflation depuis 1982 aux États-Unis

La hausse des prix à la consommation s’est accélérée à 1,6 % sur l’ensemble de l’année en moyenne annuelle, selon l’institut national de la statistique français (Insee). Il faut remonter à 2018 pour retrouver un niveau supérieur (1,8 %).

L’envolée des prix de l’énergie (+10,5 %) a fortement pesé sur ce résultat, sur fond de reprise économique, après une année 2020 marquée par la pandémie et une baisse de 6,1 %.

Au moment où les prix du pétrole sur les marchés mondiaux ont retrouvé leurs niveaux d’avant la crise, au-dessus de 80 dollars le baril, et que le marché du gaz reste très tendu, les prix se sont logiquement envolés sur les factures et à la pompe.

En 2021 les prix des produits pétroliers ont pris 13,5 % et ceux du gaz naturel et de ville 24 %, pendant que l’électricité a vu sa hausse ralentir (+3 % après +5,9 % en 2020).

Une situation potentiellement explosive pour le pouvoir d’achat avant l’élection présidentielle, qui a conduit le gouvernement a agir.

L’État a indiqué jeudi qu’il allait contraindre EDF à vendre davantage d’électricité à bas prix à ses concurrents, avec l’objectif de tenir la promesse du gouvernement de limiter à 4 % la hausse de la facture d’électricité des Français en 2022.

À VOIR AUSSI :