/sports/hockey
Navigation

Les Panthers ne font qu'une bouchée des Stars

Les Panthers ne font qu'une bouchée des Stars
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Menés par un tour du chapeau de Sam Bennett, les Panthers de la Floride se sont moqués des Stars de Dallas, leur infligeant un lourd revers de 7 à 1, vendredi au BB&T Center.

Les favoris de la foule menaient déjà 4 à 0, peu après la moitié de la deuxième période, quand Bennett a ouvert son compteur. L’athlète de 25 ans a touché la cible à deux occasions avant la fin du deuxième engagement, avant de compléter son fait d’armes alors qu’il restait à peine plus de quatre minutes au temps réglementaire, au dernier tiers.

Bennett a finalement conclu son match avec quatre points, lui qui s’est aussi fait complice du filet de Gustav Forsling, le premier de l’équipe locale, en première période.

C’est au deuxième tiers que les Panthers ont causé le plus de dégâts, touchant la cible à quatre reprises. En plus des deux buts de Bennett, Jonathan Huberdeau et Carter Verhaeghe ont fait scintiller la lumière rouge. Anthony Duclair a été l’autre buteur.

Pour revenir à Huberdeau, en plus d’inscrire sa 14e réussite de la campagne, le Québécois a poursuivi sa saison de rêve en amassant trois mentions d’aide. Il grimpe ainsi au quatrième rang des pointeurs de la Ligue nationale avec 51 points en 37 matchs. Seuls Leon Draisaitl et Connor McDavid, avec 53 points chacun, ainsi que Alex Ovechkin, qui en compte 52, le devancent.

Le but de Huberdeau, le quatrième des Panthers, envoyait le gardien des Stars Jake Oettinger prématurément aux douches. Ce dernier a seulement arrêté 13 des 17 lancers dirigés vers lui. Son remplaçant, Anton Khudobin, a cédé trois fois sur 22 tirs.

À l’autre bout de la patinoire, Sergei Bobrovsky a réussi 29 arrêts pour signer la victoire. Il a perdu son blanchissage 66 secondes après le début de la troisième période. L’attaquant Roope Hintz l’a alors déjoué.

Le Wild s’amuse face aux Ducks

À St. Paul, le Wild du Minnesota a servi une correction de 7 à 3 aux Ducks d’Anaheim.

Les favoris de la foule ont secoué les cordages trois fois au premier vingt, pour s’offrir une avance de 3 à 1. Après une deuxième période plus tranquille, le Wild est revenu en force au dernier tiers, touchant la cible quatre fois, dont trois lors des 125 premières secondes de l’engagement.

Mats Zuccarello a été le patineur le plus productif du Wild, avec trois points. Il a fait scintiller la lumière rouge deux fois en plus de se faire complice de la réussite de Ryan Hartman.

Kevin Fiala, Matt Boldy, Victor Rask et Matt Dumba ont été les autres buteurs de l’équipe locale. Le filet de Rask a d’ailleurs signalé la fin du match du gardien Anthony Stolarz, qui a cédé six fois sur 29 lancers. En remplacement, Lukas Dostal a repoussé 12 des 13 rondelles envoyées dans sa direction.

À l’autre bout de la patinoire, Kaapo Kahkonen a effectué 39 parades pour signer la victoire, cédant devant Maxime Comtois, Trevor Zegras et Derek Grant.