/news/currentevents
Navigation

Meurtre d’un ado de 17 ans à Montréal: une voisine aurait vu les suspects déguerpir

Coup d'oeil sur cet article

Une femme aurait vu les suspects du meurtre d’un ado de 17 ans déguerpir à toute vitesse peu de temps après qu'elle eut entendu les tirs dans la ruelle près de chez elle, jeudi soir.

• À lire aussi: Un ado de 17 ans tué dans une fusillade à Montréal

• À lire aussi: Meurtre d’un adolescent: une tragédie, selon la mairesse

Le jeune Amir Benayad a été atteint de plusieurs projectiles à la poitrine, avant de s’écrouler au sol. 

«J’ai entendu un bruit sur du métal. Je pensais qu’on avait donné des coups. Je pensais que c’était trois jeunes qui avaient fait un mauvais coup. J’ai regardé si ce n’était pas dans ma cour, et puis je les ai vus dans la ruelle de la rue Rivard, qui va vers Duluth. La seule information que je peux dire, c’est qu’ils étaient trois et couraient à toute vitesse», a expliqué la dame à TVA Nouvelles. 

«Je pensais qu’ils avaient fait un mauvais coup. Je ne savais même pas qu’il y avait eu des coups de feu.»

Une autre femme soutient avoir d’abord entendu quatre coups de feu.  

«Il y a ensuite eu deux autres coups de feu. Par habitude, j’ai barré les portes et on a essayé de tamiser les lumières un peu», explique-t-elle. 

Il s’agit du quatrième adolescent victime d’un meurtre au cours de la dernière année, et du premier meurtre de 2022 à Montréal. 

Au cours des derniers mois, Jannai Dopwell-Bailey, 16 ans, a été poignardé à mort, Thomas Trudel, 16 ans, a été atteint par balles et Meriem Boundaoui, 15 ans, a également été atteinte par un coup de feu. 

La mairesse de Montréal Valérie Plante a parlé de ce nouvel événement violent sur son compte Twitter.

«Le décès par balles de l’adolescent dans le Plateau-Mont-Royal est une tragédie. Je suis de tout cœur avec la famille, les proches et les amis de ce jeune homme. Le SPVM fait enquête pour comprendre la tournure des événements. Ce genre d’incident n’a pas du tout sa place à Montréal», a fait savoir la mairesse. 

L’opposition à l’hôtel de ville revient à la charge en dénonçant le manque d’embauche de 250 policiers au sein du SPVM. 

«Quand est-ce que cette administration Plante va vraiment se réveiller? Quand est-ce qu’elle va vraiment réaliser et concrètement réagir?» se demande Abdelhaq Sari, conseiller de la Ville pour la formation Ensemble Montréal.