/entertainment/tv
Navigation

Une comédienne de la série «Doute raisonnable» insulte les policiers sur Instagram

Nadia Essadiqi dans la série Doute raisonnable
Photo courtoisie Une scène de la série Doute raisonnable où la comédienne Nadia Essadiqi interprète le rôle d’une policière.

Coup d'oeil sur cet article

Une comédienne de la série Doute raisonnable a dû retirer une publication Instagram incitant à l’hostilité envers les policiers. La photo d’elle en uniforme, sur laquelle elle avait ajouté les lettres ACAB signifiant All Cops Are Bastards (tous les policiers sont des salauds), a suscité de la grogne chez certains policiers et des plaintes chez Radio-Canada. 

• À lire aussi: Julie Perreault se dissocie de la publication anti-policière de sa collègue de «Doute raisonnable»

• À lire aussi: Rentrée télé: de nouvelles séries à profusion

Nadia Essadiqi a récemment publié une photo sur les réseaux sociaux faisant la promotion de la série Doute raisonnable diffusée à ICI TÉLÉ, dans laquelle elle interprète le rôle d’une policière. L’égoportrait a été partagé sur la page Instagram sous son nom d’artiste de scène, La Bronze. Elle montre l’actrice habillée en policière. Sur la photo, la comédienne avait ajouté les lettres ACAB en rose. L’ACAB est un mouvement et un terme hostile envers les policiers. Le tout était accompagné de la mention #douteraisonnable les lundis 21 h sur @icitele.

La publication sur son Instagram @labronze_ , avec la mention ACAB, avant qu’elle soit retirée.
Capture d'écran, Instagram @labronze_
La publication sur son Instagram @labronze_ , avec la mention ACAB, avant qu’elle soit retirée.

« Je n’avais aucune mauvaise intention en faisant cette publication », a expliqué la comédienne qui s’est contentée d’une réponse par message texte lorsqu’elle a été invitée par Le Journal à s’exprimer sur les motivations derrière cette publication. « Je me suis rapidement rendu compte que cela pouvait offenser des gens et je l’ai immédiatement retirée. Je présente mes excuses à celles et ceux qui ont pu être heurté.e.s par cette maladresse. » 

Radio-Canada, qui diffuse la série Doute raisonnable, a confirmé avoir reçu des plaintes à la suite de cette publication critiquée. Le diffuseur affirme « se dissocier complètement de cette publication, qui a été émise sur le compte personnel de la comédienne et qui n’engage qu’elle-même. » 

« Les comédiens sont des citoyens à part entière, poursuit-il. Ils ont parfaitement le droit d’exprimer leur opinion sur les réseaux sociaux, mais ces publications ne doivent en aucun cas être associées au diffuseur public ou à ses émissions. » 

  • Écoutez la chronique d'Anaïs Guertain-Lacroix sur QUB radio:   

Policiers offusqués

Au SPVM, les responsables des communications n’ont pas voulu émettre de commentaires à ce sujet. Toutefois, selon nos informations, bon nombre de policiers ont été offusqués par la publication, dont plusieurs du Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL). En effet, l’actrice principale de la série, Julie Perreault, a passé du temps avec une enquêteuse de ce service pour préparer son rôle. Certains auraient même écrit directement à Julie Perreault qui a aimé la publication de sa collègue. 

AETIOS Productions – la société fondée par Fabienne Larouche et Michel Trudeau produisant Doute raisonnable – se dissocie aussi du message anti-policier conféré par la comédienne. « Nadia Essadiqui a droit à ses opinions et peut les exprimer sur son compte personnel, a affirmé la maison de production. Son opinion n’engage qu’elle. Nous sommes cependant en désaccord profond avec le lien qui est créé avec notre série #douteraisonnable et avons communiqué avec elle à ce sujet. Au moment où nous lui avons parlé, la publication avait déjà été retirée par Nadia. » 

Nadia Essadiqi a commencé sa carrière musicale sous le nom de La Bronze en 2014. Auteure-compositrice-interprète et multi-instrumentaliste d’origine maroco-canadienne, elle a joué dans les séries Jeunesse arabe, yallah! et Quart de vie. La sortie du nouvel album de La Bronze, prévue pour la fin janvier, vient tout juste d’être repoussée au mois de mars. Ce report ne serait pas en lien avec cette histoire, a affirmé son équipe de promotion musicale. 


C’EST QUOI, ACAB ?

L’acronyme ACAB signifie, en anglais, All Cops Are Bastards (tous les policiers sont des salauds). Ce slogan anti-policier serait né dans les prisons anglaises dans les années 20 et aurait été repris dans les mouvements de grévistes britanniques dans les années 80. Il fut ensuite popularisé par le mouvement skinhead, avant de devenir le mot d’ordre d’extrême gauche.

– Avec Claudia Berthiaume, Bureau d’enquête

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.