/sports/opinion/columnists
Navigation

Le nouveau directeur général du CH pourrait être connu lundi

Mathieu Darche
Photo d’archives Mathieu Darche avait posé fièrement l’été dernier avec la coupe Stanley en compagnie de sa conjointe, Stéphanie Roberge, et de ses garçons, Samuel et Benjamin.

Coup d'oeil sur cet article

L’identité du prochain directeur général du Canadien sera connue au début de la prochaine semaine. La nouvelle pourrait être annoncée dès lundi.

Selon ce que rapportait hier le reporter Eric Engels, de Sportsnet, Mathieu Darche et Daniel Brière seraient deux des trois finalistes au poste.

Qui serait l’autre ?

Des sources fiables disent qu’il ne s’agirait pas de Patrick Roy. Le Canadien ne l’aurait pas contacté pour passer une deuxième entrevue.

Si tel est le cas, c’est Roy qui va être déçu. Il tient à ce poste, il a fait connaître son intérêt sur la place publique.

Ça pourrait être sa dernière chance de revenir avec l’organisation, qui lui doit ses deux dernières coupes Stanley.

À moins qu’on le voie derrière le banc un jour ? Sait-on jamais.

Deux candidats de qualité

Cela dit, les autres noms mentionnés pour la succession de Marc Bergevin sont des candidats de qualité.

Darche et Brière sont à l’emploi d’organisations de la Ligue nationale depuis quelques années.

Darche en est à sa troisième saison dans le rôle de directeur des opérations hockey du Lightning de Tampa Bay.

Quant à Brière, il est président et gouverneur des Mariners du Maine, équipe de la ECHL affiliée aux Flyers de Philadelphie.

Les deux hommes possèdent de bonnes formations académiques. Darche est diplômé de l’Université McGill en administration avec une majeure en marketing.

À la fin de sa carrière avec le Canadien, il a obtenu un haut poste de gestionnaire chez Delmar International, une entreprise de services de douane et de transport.

Ses fonctions l’ont amené à voyager à travers le monde.

Brière détient pour sa part une maîtrise en administration des affaires de l’École de finance Wharton, institution chapeautée par l’Université de Pennsylvanie.

Il a connu une brillante carrière de 17 saisons comme joueur dans la LNH.

Un p’tit deux sur Darche

Entre les deux, je dirais que Darche pourrait être le candidat retenu. Il a beaucoup d’affinités avec Montréal et le Canadien.

Il a passé sa jeunesse et fait ses études à Montréal jusqu’à ce qu’il obtienne un premier contrat professionnel avec les Blue Jackets de Columbus.

Les déménagements, ça le connaît.

Après son association avec les Blue Jackets, il est passé par Nashville, San Jose, Tampa Bay et Montréal dans la Ligue nationale, tout en évoluant avec les clubs-écoles de ces organisations.

Un Trio avec BriseBois et Boucher

C’est Julien BriseBois qui lui a ouvert les portes du Tricolore. À sa première saison, il agissait à titre de grand-frère des espoirs du CH avec les Bulldogs de Hamilton.

Guy Boucher était l’entraîneur des Bulldogs, et une chimie s’était vite installée entre lui et le duo BriseBois-Darche.

L’amitié entre les trois ne s’est jamais démentie. Ils cassent la croûte ensemble quand l’occasion s’y prête pendant l’été.

Darche a été un bon soldat pendant les trois saisons qu’il a jouées avec le Canadien. Il a connu sa meilleure campagne en 2010-2011 avec une récolte de 12 buts et de 26 points.

BriseBois ne s’est pas fait prier pour parler de Darche au cours des derniers jours.

Dans une entrevue au quotidien numérique The Athletic, il a vanté ses qualités relationnelles, son intelligence émotionnelle, son expérience du jeu et ses dons de meneur.

Autres nominations à venir

On peut s’attendre enfin à d’autres embauches dans le secteur hockey très prochainement.

Martin Lapointe détient le titre de directeur du recrutement depuis un an, lui qui était déjà directeur du personnel des joueurs. 

Il a succédé à Shane Churla qui s’est vu confier la responsabilité du recrutement amateur chez les Panthers de la Floride.

Or, Trevor Timmins, qui a été limogé en même temps que Bergevin, a toujours été reconnu comme le grand patron du recrutement amateur chez le Canadien.

Il sera intéressant de voir aussi si une femme sera appelée à joindre le secteur hockey de l’organisation.

On parle beaucoup de Danièle Sauvageau et d’Émilie Castonguay.

Le temps est venu pour le Canadien de se mettre à l’heure du 21e siècle.