/sports/hockey
Navigation

Les Hurricanes se paient les Canucks

Les Hurricanes se paient les Canucks
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Après une surprenante défaite de 6 à 0 face aux Blue Jackets de Columbus plus tôt cette semaine, il était intéressant de voir comment les Hurricanes de la Caroline rebondiraient contre les Canucks de Vancouver, samedi, à Raleigh. Les hommes de Rod Brind’Amour ont retrouvé leurs repères, disposant des visiteurs par la marque de 4 à 1.

• À lire aussi: DG des Ducks: une rencontre pour Darche sous peu

Thatcher Demko a eu la surprise de se retrouver devant le filet des Canucks, puisque c’est Jaroslav Halak qui devait amorcer cette rencontre. Le nom de l’ancien du Canadien de Montréal a toutefois été ajouté au protocole de la COVID-19 de la Ligue nationale de hockey (LNH) à peine 30 minutes avant la mise en jeu initiale. 

Demko s’est fait souhaiter la bienvenue par Sebastian Aho, qui a profité d’un avantage numérique pour inscrire son 16e but de la saison, en milieu de première période. Bo Horvat a rapidement nivelé la marque, mais le reste de la rencontre a été l’affaire des Hurricanes. Vincent Trocheck, Martin Necas et Steven Lorentz ont déjoué le gardien des Canucks, tandis que les visiteurs se sont butés à Frederik Andersen, qui a bloqué 30 rondelles dans la victoire.

Pour fêter son 23e anniversaire de naissance, Necas a également amassé une mention d’aide et a du coup récolté un 100e point en carrière dans la LNH et ce, à son 158e match.

Pettersson a eu la frousse

On a assisté à un moment effrayant en deuxième période lorsque le patin de Vasily Podkolzin a atteint son coéquipier des Canucks Elias Pettersson au visage à la suite d’une mise en jeu. La visière du Suédois a absorbé le gros du coup et heureusement, le joueur vedette s’en est tiré avec un petit saignement de nez.

À VOIR AUSSI 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.