/entertainment/tv
Navigation

Retour de «Deuxième chance»: Marina Orsini plonge dans de nouvelles quêtes

Retour de «Deuxième chance»: Marina Orsini plonge dans de nouvelles quêtes
PHOTO COURTOISIE

Coup d'oeil sur cet article

Marina Orsini et Monic Néron sont de retour à la barre de «Deuxième chance» ce samedi pour présenter de nouvelles quêtes menées avec empathie. 

La formule de cette cinquième saison de huit émissions demeure la même: permettre à des Québécois de remercier une personne importante de leur passé ou encore de présenter des excuses à quelqu’un qu’ils ont pu blesser.

À vos mouchoirs, car les quêtes des gens ayant fait appel à l’équipe sont souvent très émouvantes. Et pour amorcer cette nouvelle mouture produite par Zone 3 et A Média, on rend hommage aux infirmières. À la suite d’une césarienne, Geneviève a failli mourir. Elle souhaite maintenant remercier l’infirmière qui l’a guidée à travers cette tempête. Pour sa part, Valérie veut lever son chapeau à l’infirmière qui l’a soutenue alors qu’elle était atteinte de la leucémie.

Retour de «Deuxième chance»: Marina Orsini plonge dans de nouvelles quêtes
PHOTO COURTOISIE

«Faire "Deuxième chance", ça nous change toujours un peu comme équipe. On se sent très privilégiés d’accompagner les gens dans leur quête. Ce sont des changements importants dans leur vie, ça conclut des étapes pour eux et ça leur permet de mieux avancer pour toutes sortes de raison, alors c’est très porteur», a dit Marina Orsini en entrevue avec l’Agence QMI.

L’animatrice et comédienne ne s'en cache pas. Comme beaucoup de gens qui lui témoignent avoir pleuré en regardant l’émission, elle doit elle-même se contenir. C’est dans sa voiture, après un tournage chargé en émotion, qu’elle peut se laisser aller.

«Nous autres aussi, on pleure. C’est clair que ça m’arrive souvent de pleurer, tellement je suis touchée par toutes ces histoires.»

«En fait, ce qu’on voit dans "Deuxième chance", c’est comment les humains vivent et portent leur vie, comment ils font de bons ou de moins bons coups, comment ils peuvent influencer la vie des autres pour les bonnes raisons», a indiqué Marina, qui prendrait encore au moins cinq saisons de «Deuxième chance».

Elle décrit sa camarade enquêtrice Monic Néron en des termes fort élogieux, la qualifiant de «parfaite». «Il y a toute l’intelligence de la journaliste, celle qui enquête et qui cherche, et il y a toute l’humanité de cette fille-là qui est absolument authentique, gentille et aimante. On fait un très beau duo.»

«Les gens me parlent beaucoup de "Deuxième chance", a enchaîné Marina. Les gens ont besoin de la télé comme ça, réconfortante, qui ne tombe pas dans le drame. On n’est pas là pour faire du spectacle. On est discrets et dans le respect.»

D'autres projets

Après avoir complété les tournages de la série «Une autre histoire» en décembre, Marina Orsini a repris l’animation de sa quotidienne «5 chefs dans ma cuisine» qui complète sa deuxième saison. Elle a quelques projets en développement et reprend par ailleurs l’animation de «Des histoires qui résonnent: le balado des proches aidants», disponible sur plusieurs plateformes ainsi que sur le site appui.org.

Le premier rendez-vous de la cinquième saison de «Deuxième chance» est diffusé ce samedi, à 20 h, sur ICI TÉLÉ.

À voir aussi