/entertainment/star-academie
Navigation

«Star Académie»: Marc Dupré, un animateur passionné

«Star Académie»: Marc Dupré, un animateur passionné
Photo : Dominic Gouin

Coup d'oeil sur cet article

Marc Dupré, le nouvel animateur des Variétés de «Star Académie», se voit avant tout comme un grand frère et un ami des futurs Académiciens. Parce qu’il a toujours besoin d’être impressionné et touché, son implication va nécessairement dépasser les émissions du dimanche soir.

• À lire aussi: «Star Académie»: en route vers l’Académie

• À lire aussi: Le premier spectacle de variétés de la nouvelle cohorte de Star Académie aura lieu ce dimanche

Marc Dupré aime se mettre en danger et essayer des choses qu’il n’a jamais faites auparavant. Animer un gros Variété comme les émissions dominicales de «Star Académie» ne faisaient pas nécessairement partie de ses objectifs, mais il accueille le défi avec plaisir.

«Je me considère comme un gars qui fait de la musique et de la scène, a-t-il expliqué en entrevue. Écouter des jeunes chanter, donner mes commentaires, m’amuser, c’est ce que j’aime faire. Ça me permet aussi de continuer de faire ce que j’aime le plus et de partager ma passion avec le plus de monde possible. Le plateau de "Star Académie" est incroyable, j’ai hâte de le vivre pleinement. Ça va être nouveau pour moi de ne pas être seulement l’invité.»

Il admet également que la proposition est arrivée à un bon moment, alors que les artistes qui font des spectacles à grand déploiement comme lui sont actuellement privés de leur public.

«Au lieu de monter un nouveau spectacle avec certaines limitations, je préfère attendre que ça reparte comme il faut. Entre-temps, je continue à me remplir de musique et d’expériences. J’ai besoin de bouger, de sortir, de travailler et de me garder dans l’action tout le temps, je ne me voyais pas rien faire.»

À la hauteur du défi

Parce qu’il est un homme de scène, Marc Dupré se sent en confiance dans ce rôle d’animateur.

«Je vais parler aux candidats et aux profs; on va jaser de musique, d’émotions véhiculées par des chansons, vivre des moments de joie et d’autres plus difficiles, c’est un plaisir. Je vais faire partie intégrante de l’émission, et ça me permet de me garder vivant.»

Avec toutes ses années d’expérience comme artiste invité, comme coach à «La Voix» ou comme animateur d’«En studio», il connaît la mécanique de ce genre d’émissions.

«Je suis un gars qui absorbe facilement les informations et j’ai un sens de l’observation assez élevé. J’ai fait des entrevues, j’ai été sur de gros plateaux, je sais comment ça fonctionne. Je vais être capable de livrer le "show".»

Un style personnel

En prenant la suite de Patrice Michaud, Marc Dupré sait qu’il va amener une énergie différente.

«Je vais parler aux gens comme je parle dans la vie. Je suis quelqu’un qui aime rire, qui a de la repartie, qui a envie de s’amuser, et on va le ressentir. Je veux avoir du "fun" tout le temps. Pour avoir été coach à «La Voix», je sais qu’il y a des moments plus difficiles pour les candidats, des moments où il faut être sérieux et, d’autres, plus amusants et le "fun".»

Le chanteur se voit aussi comme un grand frère protecteur pour les candidats.

«Je sais quand quelqu’un n’est pas dans son assiette, et je vais pouvoir parler avec les candidats. J’aime ce contact, j’adore voir la relève. Sur les réseaux sociaux, c’est ce que je recherche, entendre de nouveaux chanteurs, suivre l’évolution des artistes, voir les changements dans le milieu de la musique... Je veux être au courant de tout ça, parce que j’aime mon métier et j’aime la musique.»

Le premier Variété de «Star Académie» sera présenté en direct, ce dimanche, à 19 h, à TVA.

La quotidienne sera diffusée du lundi au jeudi, à 19 h 30, dès le 17 janvier.

Tous les rendez-vous de «Star Académie» sont disponibles en rattrapage sur TVA+.

Un public restreint

Les règles sanitaires actuellement en vigueur font en sorte que le premier Variété, ce dimanche, se déroulera avec un public restreint, essentiellement composé des familles des Académiciens déjà recrutés pour entrer à l’Académie.

Pour Marc Dupré, la présence du public est importante, car elle peut avoir un effet galvaniseur sur les jeunes chanteurs.

«C’est important pour des artistes de voir les réactions des gens. Si tu es en train de chanter une chanson et que tu vois, par exemple, des gens pleurer, ça te touche et ça te transporte encore plus loin dans ton interprétation.»

Des ajustements seront faits par la production pour les semaines suivantes en fonction de l’évolution des règles sanitaires dictées par le gouvernement. Toutefois, la présence d’invités internationaux n’est pas du tout compromise. Des confirmations ont été faites dernièrement, et plusieurs noms devraient être annoncés sous peu.

Lara Fabian, une directrice dévouée

Pour une seconde année, Lara Fabian prend la direction de l’Académie avec plaisir et bienveillance.

«Cette perspective d’être à nouveau dans les souliers de la directrice, d’être celle qui prend par la main, c’est vraiment un grand bonheur», s’est-elle exclamée en ouverture des auditions finales.

L’an dernier, Lara s’est démarquée par son élégance, ses conseils pertinents, son écoute et sa générosité sans limites. On a aussi découvert à quel point elle est capable de comprendre les humains en face d’elle et de les aider à trouver le chemin qui va les rendre meilleurs.

Pour cette saison, elle souhaite garder le même cap et la même énergie. «Je garderai toujours le regard de la spectatrice, de la fille qui a la chance d’être en observation, pas juste dans le jugement, a-t-elle confié en entrevue. On veut être des guides et des accompagnateurs. Je veux surtout être disponible à ce qui va se passer, être 100 % présente à ce qui peut arriver.»

Une brigade de haut calibre

L’équipe de professeurs de «Star Académie» accueille une nouvelle recrue, qui cumule plusieurs décennies de carrière.

Guylaine Tremblay sera en effet chargée d’aider les jeunes à parfaire leur interprétation en ressentant davantage ce qu’ils chantent. C’est la première fois que la comédienne va se glisser dans ce genre de rôle.

«Je n’ai jamais enseigné, et c’est drôle que je le fasse dans ce contexte-là. Mais j’avais envie d’essayer ça, et je suis très émue par le talent des jeunes, par leur passion.»

Incontournable, Gregory Charles va poursuivre sa mission de préparer les Académiciens pour les numéros de groupe du dimanche soir, et d’accompagner ceux qui sont mis en danger.

«Même si on est à la télé, on est dans un rôle pédagogique. Il faut essayer d’utiliser notre instinct, notre expérience, et visualiser ou prévoir comment on est capable de participer à la progression de chaque Académicien.»

Enfin, le cours de création musicale verra différents intervenants se succéder au fur et à mesure des semaines. Ariane Moffatt sera de retour au poste pour une deuxième année. Louis-Jean Cormier, Fouki et Vincent Vallières vont compléter l’équipe en alternance.