/entertainment/tv
Navigation

Le grand retour de «La vraie nature»

Le grand retour de «La vraie nature»
PHOTO COURTOISIE

Coup d'oeil sur cet article

Jean-Philippe Dion est plus qu’heureux d’accueillir une quarantaine de personnalités à son nouveau chalet de Sutton, en Estrie, pour une nouvelle saison de son émission La vraie nature. 

• À lire aussi: Une comédienne de la série «Doute raisonnable» insulte les policiers sur Instagram

• À lire aussi: «Le temps des framboises» présentée en clôture et en ouverture à Berlin

• À lire aussi: «Star Académie»: une nouvelle édition enrichie

Celle-ci est de retour à compter de dimanche, exceptionnellement diffusée à 20h30, avec des épisodes originaux, les premiers tournés en deux ans de pandémie.

L’animateur et producteur est ravi du site qu’il a déniché l’an dernier. C’est une courtière immobilière qui a pensé à La vraie nature quand elle a vu cette propriété.

«J’étais à Star Académie l’an passé, et comme on tournait à Waterloo, comme cette année, et que ce n’est pas très loin de Sutton, j’ai sauté dans ma voiture et je suis allé voir. Je suis tombé amoureux du lieu et on l’a acheté», a raconté Jean-Philippe Dion en entrevue avec l’Agence QMI.

Le chalet, «qui est un personnage en soi», est beaucoup plus vaste. À commencer par le terrain, qui, en plus du bâtiment principal de type scandinave logeant les invités, compte un poulailler, un atelier de jardinage où sont captés les segments sur l’enfance ainsi qu’une cabane rustique située à proximité de la rivière par où arrivent les personnalités. Eh oui, c’est toujours en barque qu’ils font l’un après l’autre leur entrée sur le site, mais le courant est beaucoup moins fort que sur la rivière précédente.

«C’est un chalet qui est beaucoup plus à mon image, a dit Jean-Philippe Dion. Le premier chalet qu’on avait trouvé, l’inspiration c’était plus comme si c’était celui de ma grand-mère, disons le chalet de tes grands-parents dont tu as hérité.»

Jean-Philippe Dion, qui est aussi producteur exécutif de Star Académie, est particulièrement attaché à la vieille cabane de sa nouvelle propriété. «La cabane est extraordinaire. Je pense que c’est mon lieu préféré. [...] On a mis un piano à queue et on entend la rivière couler, on peut même se baigner», a-t-il détaillé.

Pour la première émission, ce dimanche, il accueille Simon Boulerice, Monique Jérôme-Forget et Karine Vanasse.

«Je ne pensais pas être dans ma vie en pyjama avec Monique Jérôme-Forget, je n’avais pas prévu ça», a blagué Jean-Philippe Dion.

Toute la saison durant, les fidèles de La vraie nature ne sentiront pas la COVID-19, car l’été dernier, quand on a capté les émissions, les mesures sanitaires avaient été considérablement assouplies. Ce serait une autre paire de manches si on tournait ces jours-ci...

Pour la première de la nouvelle saison de «La vraie nature», Jean-Philippe Dion accueille Karine Vanasse, Monique Jérôme-Forget et Simon Boulerice.
PHOTO COURTOISIE
Pour la première de la nouvelle saison de «La vraie nature», Jean-Philippe Dion accueille Karine Vanasse, Monique Jérôme-Forget et Simon Boulerice.

Le confort avant tout

Son premier objectif est de créer des moments uniques et, surtout, que les gens ne sentent pas qu’ils sont en train de faire de la télé. L’équipe veut d'abord et avant tout assurer le confort et le bonheur des personnalités qui s’installent au chalet.

«La magie opère, il y a tout le temps quelque chose qui se passe, qui se crée. Car si tu acceptes d’aller à cette émission, c’est parce que tu aimes le monde et que tu es généreux», a dit Jean-Philippe Dion.

«Évidemment, ils vont plus se raconter s’ils sont bien, mais je veux aussi les remercier, car c’est beaucoup de confiance de mettre ton agenda sur pause pendant 30 heures.»

À VOIR AUSSI :   

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.