/news/currentevents
Navigation

Afghanistan: un finissant de l'Université Laval arrêté et relâché par les talibans

Afghanistan: un finissant de l'Université Laval arrêté et relâché par les talibans
Photo tirée de Twitter

Coup d'oeil sur cet article

Un finissant de l’Université Laval aurait été arrêté puis relâché par les talibans en Afghanistan, dans les derniers jours.

Le Québécois aurait été arrêté mercredi dernier, selon le réseau Global News, à l’origine de la nouvelle. 

François-Xavier Paradis-Garneau, 22 ans, serait soupçonné par les autorités afghanes d’entretenir des liens avec le groupe armé État islamique. Son affiliation reste nébuleuse et à prouver.

Il aurait ensuite été libéré sans inculpation et renvoyé au Pakistan.

En avril 2021, l’étudiant a remporté le prix du Département de littérature, théâtre et cinéma au 1er cycle de l’Université Laval. Il était alors finissant au baccalauréat en littératures et linguistique anglaises.  

Le prix visait à récompenser la meilleure personne finissante à l'un des programmes du département. 

Avant d’entrer en Afghanistan, Paradis-Garneau se trouvait au Pakistan depuis plusieurs semaines. Certains de ses proches vivent actuellement à Québec. 

Sa famille a confié à Global News qu’elle ignorait qu’il s’était rendu en Afghanistan, le croyant toujours au Pakistan. Son frère aurait évoqué la mésaventure de quelqu’un qui souhaitait découvrir le monde.  

Affaires mondiales Canada doit fournir une réponse sous peu. «Nous vous reviendrons dès que possible», a précisé le porte-parole Jason Kung. 

Le gouvernement Trudeau semble toutefois au courant de cette arrestation. 

Après vingt ans de guerre, les talibans sont revenus au pouvoir à la mi-août, peu de temps après le retrait militaire des États-Unis et de l'effondrement du gouvernement afghan. La prise de la capitale, Kaboul, est survenue le 15 août dernier.  

L’armée canadienne était présente en Afghanistan dès 2001. Ses derniers soldats ont quitté le pays en 2014.