/news/coronavirus
Navigation

Des restaurateurs veulent défier Québec

Coup d'oeil sur cet article

Sans nouvelles de Québec quant à une réouverture de leurs établissements, des restaurateurs ont l’intention de défier le gouvernement Legault. 

• À lire aussi: Retour en classe: Les enfants soulagés de retrouver leur école

• À lire aussi: COVID-19: une fillette de 4 ans perd la vie à Québec

Un mouvement mené par des propriétaires de restaurants prend forme sur les réseaux sociaux et il réclame que les établissements puissent combler leurs salles à manger le 30 janvier. 

«Mouvement de masse national (sans QR). Tous ensemble, le 30 janvier prochain. Le Québec nous appartient. Reprenons nos droits! La désobéissance civile pour protéger le futur de nos enfants», lit-on sur l’affiche.

Parmi ceux qui ont l’intention de protester contre la mesure imposée par le gouvernement, il y a le restaurant Kesté de Montréal.

«Nous ouvrirons à PLEINE capacité le dimanche 30 janvier 2022. Nous ne pouvons plus nous conformer à ces mesures arbitraires qui se sont avérées INEFFICACES pour résoudre le problème auquel nous sommes tous confrontés», écrit-on dans une publication relayant l’affiche en question.

Rappelons que les restaurateurs ont été contraints de fermer leurs salles à manger le 31 décembre dernier, lorsque le premier ministre a annoncé une série de mesures pour freiner la propagation du variant Omicron de la COVID-19.

  • Écoutez l’entrevue du chef propriétaire Danny St Pierre sur QUB radio

La décision en avait choqué plus d’un, puisqu’on jugeait qu’elle était de dernière minute et que les restaurants n’auraient pas le temps d’écouler leurs stocks, notamment.

Malgré tout, d’autres restaurateurs s’opposent à ce mouvement, lançant un appel au calme.

«Je déconseillerais fortement d’aller en ce sens, d’aller vers le mouvement de désobéissance civile, mais je vous dirais que je comprends l’état d’esprit des restaurateurs qui pensent se joindre à celui-ci», a exprimé Martin Vézina, vice-président aux affaires publiques et gouvernementales de l’Association Restauration Québec (ARQ), qui espère une réouverture des salles à manger le 8 février prochain.

Ainsi, les restaurants pourraient accueillir des clients pour la Saint-Valentin.

Reste à voir maintenant si les restaurateurs iront bel et bien de l’avant avec le mouvement et si les clients seront au rendez-vous. 

À VOIR AUSSI 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.