/sports/opinion/columnists
Navigation

La transparence, ça existe ailleurs

Jeff Gorton
Photo d'archives, AFP Jeff Gorton

Coup d'oeil sur cet article

Jeff Gorton aurait décidé de passer le long week-end prévu aux États-Unis en territoire connu, New York. Il réglera le dossier des directeurs généraux et il s’attaquera aussi à celui qui touche le recrutement et le développement des patineurs.

New York, New York, la ville qui ne dort jamais : j’imagine que le responsable des opérations hockey pour le compte du Canadien a eu passablement le temps de sauter à des conclusions.

Notamment, à l’issue des premières rencontres, quels sont les candidats se qualifiant pour une seconde audition ? Et, peut-être Gorton a-t-il justement rencontré certains candidats pour un second entretien.

Les autres membres du comité ? Ils auront leurs recommandations à faire, mais, dans les faits, celui qui aura la réponse finale, c’est Gorton.

Quoi qu’il en soit, ce qu’on affirme dans les milieux bien informés, c’est que la liste des candidats se résume à Daniel Brière, à Mathieu Darche et à... Kent Hughes, mais encore faudrait-il que Hughes décide que le poste de directeur général l’intéresse. 

Mais, on veut savoir ; et si tel est le cas, ne devient-il pas le candidat convoité par Gorton, qui avait déclaré lors de son point de presse que le prochain directeur général pourrait être un agent ?

Il y a aussi le cas de Darche, qui, selon les informations fournies par des observateurs, est un candidat important sur la liste des Ducks d’Anaheim.

On aimerait bien obtenir des informations continues sur le dossier, comme le font les Bears de Chicago, de la Ligue nationale de football. Chaque jour, sur leur site internet, ils informent leurs partisans et leurs détenteurs d’abonnements saisonniers sur le processus de sélection des candidats.

Quotidiennement, on dresse la liste des candidats qui seront rencontrés par les propriétaires, puis, en fin de journée, on fournit une mise à jour sur la durée de l’entretien, la façon dont ça s’est déroulé.

Mais, quand on retrouve sur le comité de sélection un observateur comme Bob Gainey, celui qui est à l’origine du règlement « une blessure au bas du corps, une blessure au haut du corps », on peut donc rêver quant à la transparence des Bears.

Edmonton dans le trouble

En principe, les Oilers d’Edmonton devraient participer aux séries éliminatoires. C’était évident en début de saison... surtout quand les Oilers ont démarré avec une fiche de 16-5-0. 

Mais, depuis, ils ont plongé dans une telle médiocrité qu’ils se retrouvent dans une position délicate.

On ne croyait pas que les Ducks seraient aussi coriaces, bien que les derniers résultats les ramènent à la réalité. Les Sharks de San Jose ne devaient pas être une formation compétitive et pourtant, ils devancent la formation de l’Alberta.  

Et, les Kings de Los Angeles n’avaient pas, disait-on, les ressources pour livrer une chaude lutte et obtenir un laissez-passer pour le tournoi printanier. Or, ils ont accumulé huit points de plus que McDavid et Draisaitl.

Ken Holland a bâti de grandes formations à Detroit, mais il réalise que la situation à Edmonton est vraiment particulière. Il semble incapable de trouver des solutions. Zach Hyman, Duncan Keith, Cody Ceci, ça n’a rien changé.

Imaginez un instant le coup dans les flancs que la Ligue nationale de hockey encaisserait si ses deux meilleurs pointeurs étaient écartés des séries éliminatoires.

Holland est-il encore capable de sortir un lapin de son chapeau ?

Pour l’instant, il pense à Evander Kane. C’est pas fort quand on fait un parallèle avec la crédibilité de la ligue.

Huberdeau et le trophée Hart

À inscrire sur la liste des candidats au trophée Hart : Jonathan Huberdeau. Je sais, il est encore trop tôt pour faire un choix, et vous avez parfaitement raison.

Par contre, Huberdeau est maintenant un joueur d’exception. Un joueur qui donne à son équipe cette capacité de surmonter les obstacles, celle de rendre meilleurs les membres de sa formation. Regardez l’impact qu’il exerce sur Sam Bennett et sur Anthony Duclair.  

Regardez l’attaque des Panthers, l’une des plus redoutables, sinon la plus redoutable, de la ligue. Ses performances ont permis aux Panthers d’atteindre de nouveaux standards. Cette équipe, avec l’addition d’un autre défenseur, dans le style de Ben Chiarot, pourrait s’amener en séries éliminatoires avec toutes les ressources pour entretenir de grandes ambitions.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.