/world/usa
Navigation

Le premier patient greffé d’un cœur de porc avait poignardé un homme en 1988

Le premier patient greffé d’un cœur de porc avait poignardé un homme en 1988
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le passé trouble du premier patient à se faire greffer un cœur de porc a ressurgi au cours des derniers jours. 

• À lire aussi: Greffe d’un cœur de porc : Une prouesse, mais une avancée encore incertaine, soulignent des experts

• À lire aussi: Des chirurgiens américains ont greffé avec succès le cœur d'un porc sur un humain

David Bennett, qui est devenu célèbre la semaine dernière pour avoir subi une chirurgie historique, aurait poignardé un homme à sept reprises en 1988, selon ce que rapporte le Washington Post.

À l’époque, Bennett était entré dans un bar du Maryland où il a aperçu sa femme de l’époque en train de boire et de parler avec un ami à lui, Edward Shumaker. Voyant sa femme assise sur les genoux de son copain du secondaire, David Bennett aurait piqué une crise de jalousie le conduisant à frapper M. Shumaker par derrière alors que celui-ci jouait au billard. Il lui aurait ensuite asséné sept coups de couteau, le blessant à l’abdomen, à la poitrine et au dos.

Bennett a ensuite pris la fuite et a été arrêté au terme d’une poursuite policière à haute vitesse. Il a été accusé de tentative de meurtre, mais a été acquitté. David Bennett a toutefois été reconnu coupable de coups et blessures ainsi que de port d’une arme dissimulée.

Il a écopé d’une peine de dix ans de prison et été libéré après six années de détention. Bennett a aussi été condamné à verser 3,4 millions de dollars américains à sa victime, mais selon la fille d’Edward Shumaker, sa famille et lui n’ont jamais reçu un sou.

M. Shumaker est d’ailleurs demeuré paralysé jusqu’à son décès en 2007, alors qu’il était âgé de 41 ans. L’homme, qui était désormais contraint de se déplacer en fauteuil roulant, a été emporté par une crise cardiaque.

En entrevue au Washington Post, la sœur d’Edward Shumaker, Leslie Shumaker Downey, a déclaré que le geste de David Bennett a semé la douleur au sein de sa famille pendant des années. Selon elle, il aurait mieux valu que le cœur de porc soit greffé à une autre personne.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.