/opinion/columnists
Navigation

Que se passe-t-il?

GEN-FRANCOIS-LEGAULT
Photo Agence QMI, Joël Lemay Le premier ministre du Québec, François Legault

Coup d'oeil sur cet article

C’est à ne rien comprendre. Le Québec est-il en train de perdre le contrôle de la pandémie ? Est-ce normal que nous ayons en proportion autant de morts en deux jours que les États-Unis où moins de gens sont vaccinés et où les contraintes sanitaires sont infiniment moindres qu’au Québec ?

Certains États américains comme la Floride ont adopté une loi interdisant le port du masque obligatoire dans l’espace public. Les restaurants sont ouverts, comme les spas et les gyms.

Le délestage au Québec n’empêche pas les hôpitaux d’être débordés de patients. Et que dire du personnel introuvable dans les hôpitaux, les écoles et les organismes publics ? Dans nombre de commerces, les employés ont aussi déclaré forfait.

Mais où donc sont les travailleurs ? Lorsqu’on compare le Québec au reste du Canada, nous sommes à la traîne. Pour le nombre de morts, 46 par million d’habitants contre 23 pour la moyenne canadienne. On en vient à craindre de s’informer, tant nos statistiques sont décourageantes.

Les Québécois au taux élevé de vaccination comparé à la moyenne occidentale n’en finissent plus d’absorber les mauvaises nouvelles.

  • Écoutez la chronique de Denise Bombardier au micro de Richard Martineau sur QUB radio :

Toxique

L’atmosphère est si toxique qu’elle entraîne des « pétages de coche » chez nombre de citoyens, de tous âges d’ailleurs.

On n’a qu’à comptabiliser les faits divers au quotidien. Accidents de voiture mortels à cause de la vitesse, la drogue, l’alcool et de la rage, et des fusillades qui impliquent les jeunes à longueur de semaine.

Et en prime, existe une colère irrationnelle dont le gouvernement Legault sert de bouc émissaire. Comme s’il avait créé la COVID, tué les vieillards des CHSLD, détruit l’économie, etc. Depuis hier une pétition circule pour demander rien de moins que la destitution de François Legault. Selon les signataires, le premier ministre violerait la charte canadienne des droits et « agit dans un cadre de dictature ».

Le Québec semble vivre dans l’hystérie pandémique. Nos scientifiques se contredisent publiquement et les complotistes triomphent. S’il vous plaît, dites-moi, ai-je tort ?

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.