/entertainment/music
Navigation

Karim Ouellet: une étoile filante dans le ciel de Québec

L'auteur-compositeur-interprète a été une inspiration pour les artistes de la capitale

Coup d'oeil sur cet article

Les yeux humides et la gorge nouée, plusieurs amis de Karim Ouellet ont rendu hommage, mardi, dans les heures suivant l’annonce de sa mort tragique à l’âge de 37 ans, à un artiste de talent qui a prouvé qu’il était possible d’obtenir un grand succès musical populaire tout en vivant à Québec.

Marième Ndiaye, sa grande amie depuis un quart de siècle avec qui il partageait des racines sénégalaises, peinait à refouler ses larmes en parlant de celui qui était « arrivé comme une étoile » et qui a été une inspiration pour le milieu musical de la capitale.

« C’était une étincelle. Nous n’avions jamais vu ça quelqu’un d’aussi proche qui fait des numéros 1, qui obtient des nominations à l’ADISQ », a-t-elle confié.

« Pour faire le deuil, poursuit Marième, je n’arrête pas de me remémorer nos bons souvenirs, quand nous sommes allés au Sénégal ensemble, en France, aux États-Unis. On a partagé des scènes, on a fait les Francos, on a fait Shaggy. On a partagé beaucoup de choses ensemble. »

Photo d'archives

« Il a pavé la voie à plusieurs autres artistes de Québec en mettant en lumière l’effervescence qu’il y avait dans la Vieille Capitale », note de son côté Rafael Pérez, le fondateur de l’étiquette Coyote Records, avec qui Karim Ouellet a créé ses trois albums.

 L’amour le propulse

Karim Ouellet s’est d’abord fait connaître sur la scène hip-hop de Québec, notamment au sein des formations Movèzerbe et CEA. Puis il a bifurqué vers la pop sur son premier album solo, Plume, bien reçu par la critique en 2011.

Le succès vient cependant avec son second album, Fox, sur lequel on retrouve la bombe L’amour, le plus gros hit de sa carrière. Des invitations à tourner en Europe avec Stromae et -M- confirment ensuite que sa renommée dépasse nos frontières.

Photo courtoisie

Son ami, Claude Bégin, qui a réalisé ses trois albums, se souvient que le duo avait perçu le potentiel de L’amour lors de son enregistrement.

« J’avais fait la musique et je lui avais dit que ça pouvait être un hit. Il est revenu avec d’autres idées, on a combiné ça et ça s’est avéré le premier succès de Karim et Coyote Records, et un des plus gros de mon côté », dit-il.

Magie

S’il était reconnu pour sa douceur et sa gentillesse, Karim Ouellet n’en était pas moins quelqu’un de déterminé qui savait ce qu’il voulait, rappelle Claude Bégin.

« Il contrôlait pas mal la patente, dans le bon sens de l’expression. Nous avions une dynamique particulière. On s’admirait mutuellement. Il me laissait carte blanche sur des affaires dont il avait besoin et on sentait l’énergie de l’autre. C’était fait au nom de l’art et ça donnait une espèce de magie quand on faisait de la musique ensemble. »

Malheureusement, on ne saura jamais si Karim Ouellet, qui travaillait sur un album, avait d’autres tours de magie dans sa manche.

« À suivre, espère néanmoins Claude Bégin. Peut-être qu’il y avait des trésors dans son ordinateur. »  

KARIM OUELLET EN QUELQUES DATES  

  • Né à Dakar, au Sénégal, le 8 décembre 1984       
  • A grandi à Québec       
  • Finaliste au Festival de la chanson de Granby en 2009       
  • Sortie de son premier album solo, Plume, en 2011.        
  • Son deuxième opus, Fox, lancé en 2012, a été sacré meilleur album francophone aux prix Juno en 2014. L’opus a aussi récolté bon nombre de nominations au Gala de l’ADISQ de 2013, en plus de faire chanter le Québec avec le succès L’amour.  
  • Son troisième album Trente sort en 2016.              

Un véritable tsunami d’hommages  

Photo d'archives, Agence QMI

L’annonce du décès de Karim Ouellet a créé une onde de choc dans la communauté artistique qui perd un collègue et un ami.

L’auteur-compositeur-interprète, Patrice Michaud, qui a débuté sa carrière en même que Karim Ouellet, a mentionné être sans mot face à cette triste nouvelle. «Je suis sans mots. J’ai pensé à toi hier, justement. On est arrivé dans ce métier en même temps. Deux planètes, mais grand respect mutuel. Au revoir l’ami. Mes sincères condoléances à la famille», a-t-il écrit sur ses réseaux sociaux.

«Salut Karim. La puissante et féroce douceur de tes chansons résonnera ce matin dans l’appart où je suis à Montréal. Je suis sans mots comme nous tous. On pense tous à toi. À Sarahmée et à ta famille. Tes proches. J’espère qu’on te rendra hommage fort, et longtemps. Parce que ta gentillesse nous a marqués. Fort. Et pour toujours», a mentionné l’animateur et ami du chanteur, Pierre-Yves Lord, dans une publication dans laquelle il partage des souvenirs avec son ami.

«Karim. Je t’aime pour toujours», a pour sa part écrit l’autrice-compositrice-interprète, Stéphanie Boulay.

«L'homme est un loup pour l'homme. Repose en paix Karim, ton départ fait vraiment très, très mal. Ton sourire était tellement unique», a soutenu l’autrice-compositrice-interprète Ariane Moffatt.

 « Ton regard, ton sourire. Ton talent et ta passion infinie pour la musique. Ta générosité, ton humilité... Et tout ce que tu gardais de mystérieux et discret. On ne s’est pas connus intimement, mais tu m’as marquée, Karim, comme tes mélodies dans la tête et le cœur de tant de gens. Repos maintenant. Au revoir, renard doux, roi des refrains. » -Ariane Moffatt  

« Ton parcours nous laisse plusieurs ritournelles qui résonneront dans nos têtes à l’infini. Tu auras eu ce don peu commun de faire tomber les mots aux bonnes places, autant dans la chanson que dans le cœur. » -Louis-Jean Cormier

L’animateur, Sébastien Diaz, de son côté, se remémore les beaux moments qu’il a passés avec le chanteur. «Karim Ouellet, merci pour tous les beaux moments en tournage au fil des années, autant en région que dans mes studios ou chez toi à Québec. Un garçon d'une immense gentillesse, discret, très mystérieux, au talent immense. Grande, grande perte ce matin», a-t-il écrit sur Twitter.

 

« RIP Karim Ouellet. Je peux pas croire que j’écris ça. Ça se peut juste pas... un être si lumineux... Un mélodiste si talentueux... il avait encore tellement de musique en lui... » -Biz 

« Tu vas nous manquer, Karim. Toi, grand gaillard au sourire timide et au regard intelligent, il me semble que tu avais tellement à dire, tellement à faire. Tes mélodies fédératrices et tes mots si justes, sache qu’on va les chanter encore longtemps, l’ami. » –Vincent Vallières 

« Un être d’une grande gentillesse qui aura laissé beaucoup de beau ici. » –Le groupe Alfa Rococo 

« J’ai eu le bonheur de converser longuement et la chance de chanter en duo avec lui. Il avait la sensibilité de l’Artiste, la délicatesse et la classe d’un diplomate. Il avait l’âge de mon fils. Je suis tellement triste. » –Shirley Théroux

De nombreux autres artistes ont ainsi offert leurs condoléances à la famille de Karim Ouellet en plus de faire hommage à son talent et son œuvre.        

  • Écoutez la productrice de contenu Élise Jetté revenir sur la carrière de l’artiste Karim Ouellet   

Les politiciens lui rendent hommage

Du côté de la scène politique aussi, on peut voir une pluie d’hommages à l’auteur-compositeur-interprète.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a tenu à offrir ses condoléances aux proches du chanteur dans un message sur Twitter. «Karim Ouellet était créatif, avant-gardiste et infiniment talentueux. Il a marqué la culture québécoise et nous laisse une œuvre remarquable. Sa musique nous inspirera et nous transportera pendant des années encore», a-t-il écrit.

«Mes condoléances à la famille et aux proches de Karim Ouellet, un jeune artiste qui a amené un nouveau style à la musique québécoise», a, pour sa part mentionnées, le premier ministre du Québec, François Legault.

«Karim Ouellet a découvert sa passion dans les quartiers de Montcalm et Limoilou. Il s'agit d'une triste perte pour la scène musicale de notre Capitale-Nationale et québécoise», a écrit la vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault en offrant ses condoléances aux proches de l’artiste.

  • Écoutez la chronique de Stéphane Plante, producteur de contenus pour QUB Musique, au micro de Benoît Dutrizac sur QUB radio:    

La cheffe du Parti libéral du Québec, Dominique Anglade, s’est dite sous le choc au moment d’envoyer ses condoléances. «Dans l’Amour, Karim nous chante « allons voir s'il nous est permis de garder l'espoir ». Que ces paroles continuent de résonner dans nos cœurs», a-t-elle ajouté.

Le chef du Parti québécois, Paul St-Pierre Plamondon, mentionne sur ses réseaux sociaux que Karim Ouellet était «un artiste au talent immense avec toute la vie devant lui».

À VOIR AUSSI                   

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.